Publicité

Fermeture annoncée des bibliothèques parisiennes Louvre et Château d'eau

  • rideau de fer.jpg

    (zigazou76 / Visual hunt / CC BY)
  • Deux bibliothèques municipales parisiennes fermeront leurs portes dans les mois prochains. Bien que ces fermetures soient couplées avec la création de nouveaux établissement, certains s'en émeuvent.

    "Toute l'équipe vous remercie pour votre présence et pour la richesse de nos échanges", peut-on lire sur l'affiche placardée depuis le 13 novembre dernier sur la porte d'entrée de la bibliothèque Louvre, située au rez-de-chaussée de la mairie du 1er arrondissement de Paris, place du Louvre. L'émoi est grand chez les élus de l'arrondissement, comme chez les représentants syndicaux du personnel. En effet, l'établissement fermera ses portes le 31 décembre prochain, avant même l'ouverture de la médiathèque des Halles, dont l'inauguration n'est prévue qu'en mars 2016. 

    "J'ai appris la nouvelle par un coup de fil"

    "J'ai appris la nouvelle par un coup de fil", a déclaré Jean-François Legaret, maire d'arrondissement au Parisien. "Il aurait été préférable d’attendre l’ouverture de la médiathèque de la canopée pour fermer la bibliothèque du Louvre où travaillent quatre bibliothécaires, s'insurge de son côté Bertrand Pieri, représentant CGT du personnel des bibliothèques municipales ; de plus, les inscrits du Louvre, plutôt traditionnels, ne se retrouveront pas dans l’offre de la médiathèque des Halles qui s’adresse aux 18-35 ans". (Nous tenons à signaler que Romain Gaillard, conservateur de la médiathèque de la Canopée La Fontaine, a précisé en commentaire de cet article que "la médiathèque de la Canopée est destinée à tous, et pas qu'aux 18-35 ans").

    Victime collatérale

    Ces plaintes s'ajoutent à celles suscitées par la probable fermeture de la bibliothèque Château d'eau, située rue du Faubourg Saint-Martin, dans le 10ème arrondissement de la capitale. Dommage collatéral du succès de sa presque voisine, la nouvelle médiathèque Françoise Sagan, inaugurée le 16 mai dernier rue Léon Schwartzenberg, sa fermeture figurerait à l'ordre du jour du comité technique de la direction des affaires culturelles du 17 décembre prochain à l'Hôtel de Ville. Une perspective que semble confirmer le maire du 10ème arrondissement, Rémi Féraud, qui affirme au Parisien : "il a toujours été envisagé que l’ouverture de la médiathèque Françoise Sagan s’accompagnerait de la fermeture de Château d’Eau".

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    Toutes les bibliothèques ont entamé leur transformation numérique. Mais proposer des services et des contenus numériques suppose de s’appuyer sur de nouveaux modèles. Les bibliothèques deviennent autant des lieux d’apprentissage que des lieux de vie. Côté bibliothécaires, la fonction de médiation prend de l’ampleur. Faisant le point sur la situation actuelle des bibliothèques publiques et universitaires, ce guide pratique s’intéresse aussi au choix de leurs équipements à travers de nombreux retours d’expérience.

    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Commentaires (6)

    • Portrait de RGaillard

      bonjour, précision par rapport aux propos de l'élu syndical que vous interviewez: la médiathèque de la Canopée est destinée à tous, et pas qu'aux 18-35 ans. bien cordialement, Romain Gaillard conservateur de la médiathèque de la Canopée la fontaine

      déc 08, 2015
    • Portrait de CGT bibliothèque Ville de Paris

      Bonjour, Pour répondre à monsieur Romain Gaillard, le responsable de la bibliothèque de la Canopée qui affirme qu'elle « est destinée à tous »il semble qu'il y ai une véritable divergence entre ses propos et ceux de la ville de Paris. En effet, selon la fiche de présentation officielle (et validée plutôt deux fois qu'une) de l' établissement présenté aux bibliothécaires qui voudraient candidater pour la Canopée « La bibliothèque vise à répondre aux demandes et usages d’un public de jeunes adultes (« Génération Y » ou « Digital natives ») avec une activité d’animation importante (actions culturelles mais aussi ateliers divers liés au numérique), une salle modulable selon les besoins et une animation de communauté sur Internet. ». Bien loin donc des affirmations de monsieur Gaillard. Véritable opposition du directeur à son administration ou bien double langage d'une mairie qui affirme s’adresser « à tous les parisiens » mais qui construit des équipements culturels qui excluent, de fait, une grande partie d'entre eux ? Voir à ce propos l'article très argumenté qui analysait ce projet comme « la fin de la bibliothèque pour tous ». http://parisculturesociale.over-blog.com/2015/07/paris-vers-la-fin-de-la-bibliotheque-pour-tous.html D'ailleurs, de son côté, Jean-Claude Utard, du bureau des bibliothèques de la Ville de Paris, comme pour mieux contredire les affirmations de monsieur Gaillard, a déclaré au site ActuaLitté: « La bibliothèque de la Canopée propose d'accepter les comportements de ceux qui sont souvent désignés sous le terme de la génération Y (génération qui représente le quart de la population parisienne : 24,3%, et qui sera extrêmement présente sur le site avec le centre de culture hip-hop et la MPAA) ». https://www.actualitte.com/article/monde-edition/bibliotheque-3-0-quel-est-l-avenir/35744 Positions encore confirmées récemment devant les représentants des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris Nous ne doutons pas toutefois de la sincérité du responsable de la bibliothèque Canopée. Ainsi s'il se fait taper sur les doigts par son administration de tutelle il peut compter sur le soutien de la CGT des bibliothèques parisiennes

      déc 09, 2015
    • Portrait de RGaillard

      Chers collègues bonjour, Dès fin 2013, les fiches de poste pour la Canopée mentionnaient que « Les publics ciblés sont les habitants du quartier, les utilisateurs des équipements actuels du forum et des futures structures, les usagers du hub de transport des Halles et le public « génération Y ». Ce projet de l’établissement a été largement diffusé au réseau des bibliothèques de Paris depuis 2014 et précise ces éléments dès les premières pages avec les objectifs du projet culturel. La Canopée est pour tous, des nourrissons au 4ème âge. Tout cela est accessible sur le wiki interne. Vous trouverez également ces éléments sur notre blog https://bibliothequecanopee.wordpress.com/category/le-projet-de-la-bibliotheque/ . Ce projet a été présenté aux maires des quatre arrondissements du centre de Paris, à plusieurs associations de quartier, aux directeurs d’écoles maternelles, primaires et aux directrices de crèche, aux associations travaillant à destination des publics en grande précarité, aux centres sociaux, au club sénior du CASVP, à la réunion d’information du public le 9 juin dernier où il y avait un grand nombre de séniors ; en toutes ces occasions le projet fut accueilli très favorablement et répond à une attente forte. Ce projet est aujourd’hui largement nourri par des échanges que nous avons pu mener dès 2013 avec l’ensemble des bibliothèques du centre de Paris, dont Louvre, avec les riverains, avec ces partenaires associatifs, avec des études sociologiques et statistiques. Ces échanges et ces études nous ont permis de mieux comprendre les besoins de l’ensemble des habitants du centre de Paris et des fréquentants des Halles tout en nous inscrivant dans les objectifs municipaux. Je pense que les séniors trouveront dans nos livres audio, nos romans, nos polars, dans le service Port’âge que nous rejoindrons, dans nos ateliers de généalogie et dans bien d’autres aspects du projet, de quoi satisfaire leurs envies. Nous espérons qu’ils auront plaisir également à venir avec leurs petits enfants et arrières-petits enfants. Le projet de la future médiathèque s’articule selon quatre axes : - développer de nouvelles formes de médiation fondées sur l’empathie - être en adéquation avec les goûts et les pratiques culturelles des publics - stimuler l’échange et la co-création entre professionnels et usagers, valoriser les pratiques collaboratives entre usagers - initier les publics aux nouvelles pratiques numériques dans une perspective d’appropriation individuelle Et cet état d’esprit, c’est quelque chose qui touche tous les publics. Bien cordialement,

      déc 14, 2015
    • Portrait de Clémence Jost

      Merci de votre précision. Je rapporte dans l'article une interview réalisée par le Parisien, mais vais ajouter votre commentaire dans le texte.

      déc 08, 2015
    • Portrait de RGaillard

      merci à vous; je suis à votre disposition si vous voulez échanger plus longuement bien cordialement, RG

      déc 09, 2015
    • Portrait de CGT bibliothèque Ville de Paris

      Pour répondre à monsieur Romain Gaillard, le responsable de la bibliothèque de la Canopée qui affirme qu'elle « est destinée à tous »il semble qu'il y ai une véritable divergence entre ses propos et ceux de la ville de Paris. En effet, selon la fiche de présentation officielle (et validée plutôt deux fois qu'une) de l' établissement présenté aux bibliothécaires qui voudraient candidater pour la Canopée « La bibliothèque vise à répondre aux demandes et usages d’un public de jeunes adultes (« Génération Y » ou « Digital natives ») avec une activité d’animation importante (actions culturelles mais aussi ateliers divers liés au numérique), une salle modulable selon les besoins et une animation de communauté sur Internet. ». Bien loin donc des affirmations de monsieur Gaillard. Véritable opposition du directeur à son administration ou bien double langage d'une mairie qui affirme s’adresser « à tous les parisiens » mais qui construit des équipements culturels qui excluent, de fait, une grande partie d'entre eux ? Voir à ce propos l'article très argumenté qui analysait ce projet comme « la fin de la bibliothèque pour tous ». que l'on peut trouver sur le lien suivant : http://parisculturesociale.over-blog.com/2015/07/paris-vers-la-fin-de-la-bibliotheque-pour-tous.html D'ailleurs, de son côté, Jean-Claude Utard, du bureau des bibliothèques de la Ville de Paris, comme pour mieux contredire les affirmations de monsieur Gaillard, a déclaré au site ActuaLitté: « La bibliothèque de la Canopée propose d'accepter les comportements de ceux qui sont souvent désignés sous le terme de la génération Y (génération qui représente le quart de la population parisienne : 24,3%, et qui sera extrêmement présente sur le site avec le centre de culture hip-hop et la MPAA) ». Voir ici : https://www.actualitte.com/article/monde-edition/bibliotheque-3-0-quel-est-l-avenir/35744 Positions encore confirmées récemment devant les représentants des personnels de la Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris. Nous ne doutons pas toutefois de la sincérité du responsable de la bibliothèque Canopée. Ainsi s'il se fait taper sur les doigts par son administration de tutelle il peut compter sur le soutien de la CGT des bibliothèques parisiennes

      déc 09, 2015

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.