Publicité

La transformation digitale au cœur des discussions économiques sur la toile

  • cartographie_web.PNG

    une cartographie du web colorée
    Le cabinet Linkfluence est spécialisé en cartographie du web (capture Linkfluence)
  • David contre Goliath au 21e siècle : la #frenchtech contre le CAC 40.  

    En un an, Linkfluence a analysé un million de messages et contenus publiés sur Internet sur la relation entre les grands groupes économiques et les start-up, en français et en anglais.

    Cet ensemble a été consulté plus de 450 millions de fois et traite essentiellement de la transformation numérique des sociétés géantes et de l'émergence de petites structures - numériques dès leur création.

    Une étude publiée mi-juin par le cabinet spécialisé en cartographie du web présente les résultats de cette analyse.

    Un sujet prépondérant

    Ce sujet est extrêmement présent sur Twitter et dans la presse en ligne francophone et anglophone. Il est aussi particulièrement suivi par les internautes.

    Par exemple, un message en ligne de Forbes présente la transformation digitale comme le plus grand défi à venir des chefs d'entreprises, qui réunit les plus grands risques et les meilleures opportunités. Ce message a atteint plus de 650 000 personnes sur la toile.

    En revanche, l'étude de Linkfluence pointe du doigt d'importantes différences entre les traitements français et anglo-saxon.

    Lutte épique ou ubérisation

    Les médias et les commentateurs français sur Internet sont majoritairement dans la constatation du phénomène, tandis que les anglo-saxons tendent à partager leurs conseils pratiques et leurs histoires de réussite.

    Les acteurs de la transformation digitale, eux, s'expriment également différemment d'une zone culturelle à l'autre. Dans les pays anglo-saxons, on privilégie l'approche et le vocabulaire guerriers, l'adaptation comme rempart face à la mort et la quête pour la survie.

    On y présente également une lutte épique et inégale qui oppose les « underdogs » (les nouveaux venus) aux mastodontes déjà en place, un David contre Goliath moderne.

    Coopération ou compétition

    En France, le discours dominant concerne la « lutte contre l'Ubérisation », la résistance face à ces nouveaux modèles et la mise en exergue de la #frenchtech.

    L'étude évoque aussi l'émergence d'un nouveau concept : la « coopétition ». Présentes dans 30 % des messages analysées, les références à cette pratiques sont récurrentes.

    Le terme désigne l'aide financière, matériele ou humaine mise à disposition par de grands groupes à de jeunes start-up innovantes. Une façon de se mettre ces potentiels concurrents dans la poche.

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    Au sommaire

    - Quand le document devient intelligent​
    - Digital workplace et RSE : c’est du pareil au même ?
    - La Cinematek de Bruxelles en version numérique​
    - Marché du management de l’information

    DOSSIER Visa pour la signature électronique​

    Il n’y a plus de frein légal pour mettre en oeuvre la signature électronique dans les secteurs privé ou public, avec des technologies et des pratiques déjà bien rodées.

    Et aussi :
    - Soyez raccord avec la synchronisation​​
    - Bien choisir son fournisseur d’ebooks
    - Réseauter sur Facebook pour sa bibliothèque​​
    - Nantes archive en toute immunité
    - Droit d’auteur : qu’est-ce qu’une oeuvre ?
    - Transfert de fichiers en ligne
    - Portrait Guy Deslaut : le Wikipédien passé par la case documentations
    - Rencontre avec Louise Merzeau : « Il n’y a pas de mémoire sans une pensée de l’oubli »
    - La possibilité d’une ville intelligente
    + Archimag store et Archi...kitsch

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    Crises. Pour les professionnels de l’information-documentation, le mot peut être mis au pluriel. Crise économique et difficultés des entreprises. Crise du numérique. Crise de l’emploi et des métiers. Documentaliste, bibliothécaire, archiviste : chaque spécialité est dans la tourmente. Ce guide propose un changement de posture. Il ne s’agit pas ici d’expliquer les difficultés, mais d’observer ce qui marche pour s’en inspirer.
    Si le marché de l’emploi n’est pas des plus florissants, des facteurs positifs existent. Le futur de nos métiers se dessine et permet à chacun d’orienter ses compétences, à approfondir ou à acquérir, en formation initiale ou continue.
    Solidement ancrés dans les besoins en devenir des entreprises et du web, des professionnels témoignent : les chemins de l’emploi sont tracés !

    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.