Publicité

La généalogie presse les britanniques aux archives

Carte d'identité et de rationnement durant la Seconde guerre mondiale au Royaume-Uni Herry Lawford

 

Une étude menée au Royaume-Uni auprès des services d'archives révèle que la généalogie est la motivation première des requêtes effectuées par les visiteurs, lesquels se déclarent également très satisfaits par le service reçu.

Le Public Services quality Group (réseau d’archivistes créé en 1996 s’intéressant aux bonnes pratiques et à la qualité du service public dans les archives au Royaume-Uni) publie les résultats de la première enquête dédiée à la consultation des services d’archives par les britanniques. Menée d’avril à juin 2012 auprès de 66 services d’archives, cette étude a reçu près de 900 réponses de visiteurs de tout le Royaume-Uni. 

Elle révèle que 57% des visiteurs ont consulté les archives à des fins généalogiques, alors que seulement 8% d’entre eux l’ont fait dans le cadre de travaux de "recherche" ; la "recherche dans le cadre du travail" étant la raison de 16% des consultations, une motivation concernant en grande majorité les moins de 45 ans. 

Si la répartition hommes/femmes était tout à fait équilibrée (50/50), l'enquête révèle que les visiteurs étaient, pour la moitié d’entre eux, âgés de 45 à 64 ans. Seulement 2% des répondants avaient moins de 24 ans. Le taux de satisfaction concernant la qualité de réponse obtenue par les visiteurs est très positive, puisque près de 9 personnes sur 10 ont déclaré comme "bonne" ou "très bonne" la qualité et la clarté de la réponse reçue ainsi que la rapidité du service. 

Lire le rapport complet

Formulaire de recherche

Le chiffre du jour

0
C'est le nombre d'ouvrages papier que propose la bibliothèque de la toute nouvelle Université Polytechnique de Floride à ses étudiants. Entièrement dédiée au numérique, elle dispose en revanche d'un fonds de 135 000 ebooks.

Nous suivre

Newsletter

Offres d'emploi

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.