Article réservé aux abonnés Archimag.com

Case management : de la souplesse dans les process

  • case management.jpg

    « la démarche de case management est différente de celle de business process management ; elle est partie intégrante de la transformation numérique » (Visual Hunt)
  • Les outils de « case management » offrent de nouvelles solutions simples et efficaces pour gérer ponctuellement et collectivement des dossiers complexes. Ils s’appuient sur plusieurs logiciels. Mais sans les lourdeurs propres au BPM.

    Nul besoin d’être un fan d’Urgences pour visualiser la scène... Gregory, hospitalisé depuis plusieurs mois pour une grave maladie, se fait accompagner par un spécialiste afin de coordonner les différentes étapes de son parcours de soins, de gérer ses demandes auprès des mutuelles et administrations et de préparer son retour à la vie « normale ». Dans plusieurs pays anglo-saxons, on appelle les spécialistes de ce type des « case managers » : ils sont chargés d’écouter le patient et de l’accompagner dans toutes ses démarches. Ils ont aussi pour mission de mobiliser « des acteurs issus d’univers très différents (psychologues, médecins, associations de familles de victimes, juristes, assureurs, secteur public…) » pour essayer de concrétiser le « projet défini avec le bénéficiaire », relèvent les enseignants de l’université François-Rabelais de Tours, en charge du premier diplôme universitaire hexagonal en « case management ».

    Sans se limiter au secteur de la santé, l’association américaine AIIM (Association for information and image management) précise pour sa part qu’un « case » peut être « un projet, une transaction, un service ou une réponse »... En général, ce cas ne fait pas l’objet d’un processus déjà formalisé ou figé (au travers d’un workflow ou un d’un process modélisé dans une solution de BPM ou business process management). Mais il est nouveau et a vocation à être traité sur une période définie, avec une date de début et de fin prévisibles...

    Des processus moins rigides

    Si l’on en croit plusieurs éditeurs spécialisés, le développement du « case management » traduit un changement de culture dans les organisations. « Avec les solutions de BPM, qui s’inscrivent sur le long terme, elles peuvent améliorer et automatiser certains processus internes existants », r....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Au sommaire

    - Enquête 2016 : la gouvernance de l’information, un impératif pour les organisations
    - Où en est le PNB ?
    - Case management : de la souplesse dans les process​​
    - Architecture de l'information et compétences

    DOSSIER L'intelligence artificielle : croquez dedans !​

    L’intelligence artificielle est là. Elle apparaît aujourd’hui dans de nombreuses applications de notre vie professionnelle. Capable d’apprendre et de travailler sur des masses considérables de données, elle n’est qu’au début des avancées qu’elle permet.

    Et aussi :
    - L’ECM passe au big data
    - Réussir le marketing de son service en 5 étapes
    - Kentika automatise la veille presse de la Ville de Lyon
    - L’université catholique de Louvain se convertit​ au learning center
    - Les plateformes collaboratives : enjeux juridiques​
    - Favoris : correcteurs orthographiques​​
    - Les vies multiples d’Odile Contat
    - François-Bernard Huyghe : « Le numérique a démocratisé la désinformation »
    - L’innovation en mode « ouverture »
    + Archimag store et Archi...kitsch

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Formulaire de recherche

    Le chiffre du jour

    88
    C'est le pourcentage de Français prêts à utiliser les services de l'e-administration

    Nous suivre

    Publicité

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.