Rap Genius : après ses démêlés avec Google, le Wikipedia du hip hop lance son application iPhone

Toujours tourné vers l’explication de textes mais s’ouvrant à d’autres thématiques, Rap Genius lance maintenant Rock Genius, Poetry Genius et News Genius. DR

 

La vie n’est pas un long "flow" tranquille pour Rap Genius. Récemment repris à l’ordre pour non respect du droit d’auteur et magouilles de référencement, le site dédié aux textes et aux artistes rap a satisfait des milliers de fans en lançant le 28 janvier dernier son application iOS. Entre erreurs de stratégie et véritable génie, Rap Genius rebondit.

En quelques années, la plateforme d’explication de textes Rap Genius a su s’imposer sur la toile comme une source d’information de référence sur le rap.

Respectée par la communauté des professionnels comme des amateurs, la plateforme autoproclamée "Wikipedia du hip hop" vient de lancer son application pour iPhone. Vent debout contre les éditeurs cet automne avant d’être pénalisé par Google fin décembre, Rap Genius semble revenir de loin. Pas vraiment…

Crowdsourcing hiérarchisé

Lancé en 2009, Rap Genius est une plateforme recensant les paroles de musique hip hop (au départ américaine puis internationale aujourd’hui) en les enrichissant de commentaires et d’annotations. S’ils sont d’abord produits par les fondateurs du site puis par les internautes, la priorité est surtout donnée aux artistes. 

Succombant au plaisir d’offrir un éclairage à leurs textes, que les arrangements musicaux, l’arythmie du "flow" ou la rapidité du débit empêchent parfois d’appréhender dans toute leur mesure, les rappeurs ont rapidement investi les lieux. En effet, Rap Genius reconnait enfin, grâce aux explications biographiques et politiques des textes ainsi qu’au décryptage sémantique de certaines références et de termes employés, tout le "génie" de leur art, considéré parfois, à tort, comme mineur.

S’ouvrant progressivement à d’autres styles de musique, Rap Genius s’est taillé un bon succès d’estime. Offrant le même contenu que son site internet, son application iOS se synchronise à la bibliothèque de l’iPhone et propose ainsi les paroles de la chanson que l’on est en train d’écouter. Elle est en prime une sorte d’équivalent de Shazam permettant la reconnaissance d’un titre joué depuis une autre source, enrichie de ses paroles.

Non respect du droit d’auteur

Pourtant, c’est dans la tourmente que Rap Genius a survolé la fin de l’année 2013

Causée par les éditeurs américains, d’abord, dont le syndicat a réclamé en novembre dernier qu’un droit d’auteur sur l’exploitation des textes soit appliqué. Arguant que la plateforme n’était pas un simple site de "lyrics" mais un véritable media y ajoutant de la valeur (commentaires, rapprochements entre artistes, etc) et qu’elle ne gagnait pas d’argent sur les paroles (aucune publicité sur le site), ses fondateurs ont obtenu l’appui des artistes ; ceux-ci reconnaissant que chez Rap Genius, le contenu professionnel était pour une fois respecté et mis en valeur au sein d’un vaste corpus d’œuvres issues de tous les labels. 

Depuis la mise en demeure du syndicat des éditeurs américains, en automne 2013, plusieurs d’entre eux (Sony ATV, Universal Music Publishing) ont finalement annoncé avoir signé un accord de licence de leurs paroles avec Rap Genius. Sous la pression générale, il est probable que les autres éditeurs n’aient d’autre alternative que de négocier eux aussi.

Triche sur Google

C’est ensuite depuis Google que la tempête a soufflé fin décembre, pénalisant le site en raison du programme d’affiliation douteux qu’il avait mis en place ; sorte de réseau de liens basé sur un échange de bons procédés destiné à manipuler l’algorithme du moteur de recherche ("netlinking spammy"). Rap Genius invitait en effet des blogueurs à placer un lien (avec texte d’ancrage optimisé) dans un article de leur blog qu’il s’engageait ensuite à tweeter à plus de 135 000 followers. 

Dénoncé à Google par un concurrent, Rap Genius a disparu pendant quelques jours de la première page du moteur de recherche, même lorsque l’on tapait son nom. Montré du doigt par les puristes du référencement qui l’accusaient de tricherie, Rap Genius s’est excusé pour cette mauvaise stratégie et a rapidement nettoyé les nombreux liens incriminés pour se retrouver à nouveau "clean" en termes de référencement naturel (SEO)

Rebond

Si le site a perdu dans cette affaire près de 17 000 mots-clés de son trafic de recherche organique, il a en revanche récupéré par la suite des liens en provenance de plus de 1 000 domaines, dont beaucoup de sites de presse, intéressés par ce dossier. 

Certains avancent que l’incident ne serait d’ailleurs qu’une vaste supercherie montée par Rap Genius afin de récupérer des liens en provenance de sites à forte autorité et ainsi gagner toujours plus en visibilité. 

En proposant dans cet article un lien vers la plateforme Rap Genius, nous sommes probablement nous-mêmes tombés dans son piège… Lui ouvrirez-vous, à votre tour, les portes de votre Smartphone ? Pour le génie du rap, probablement !

 

Formulaire de recherche

Le chiffre du jour

C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

Nous suivre

Recevez l'essentiel de l'actu !

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.