Publicité

Les sites web du CNRS ont été entièrement modernisés pour valoriser leurs fonds documentaires

  • CC-astronaut-space-shuttle-discovery-space-universe-science.jpg

    Une image libre de droit d'astronaute. 35 000 photographies et vidéos sont consultables gratuitement et simplement sur les nouveaux sites dédiés du CNRS. (CC)
    Une image libre de droit d'astronaute. 35 000 photographies et vidéos sont consultables gratuitement et simplement sur les nouveaux sites dédiés du CNRS. (CC)
  • Il en faudrait, du temps, pour explorer intégralement les nouvelles photothèque et vidéothèque du CNRS. Déjà plus de 32 000 images fixes et 3 200 films de 2 minutes à 2 heures 20 issus du Centre national de la recherche scientifique sont consultables gratuitement, depuis le 27 avril, via deux sites entièrement repensés.

    Une photographie libre de droit de cellules observées au microscope (CC)

    Un service tourné vers le grand public

    L'interface répond aux promesses du CNRS : elle est simple d'utilisation, accessible sans créer de compte en ligne, prévue pour s'utiliser sur les supports mobiles et met l'accent sur le partage par réseaux sociaux.

    L'utilisateur peut aussi directement accéder aux photographies les plus insolites ou les plus spectaculaires. Une approche confortable mais qui semble destinée au grand public plus qu'aux professionnels et qui correspond aux objectifs d'ouverture affichés par le CNRS fin avril.

    L'importance croissante accordée aux images, qui occupent la plus grande partie de l'écran, en fait une base de données agréable à explorer. Cela dit, l'accès aux notices documentaires précises qui accompagnent les photographies s'en trouve compliqué : il faut à l'utilisateur plusieurs clics successifs. Suivis de plusieurs retours en arrière, pour retrouver les sommaires.

    Belle mais pénible interface

    Quelques liens, sur les vignettes notamment, sont encore « morts » et renvoient en arrière au lieu de diriger vers les notices ou les médias. Pire, un retour à la page d'accueil s'impose parfois pour naviguer. Gênant, le problème devrait être corrigé par les équipes du site prochainement.

    Pour les professionnels qui souhaiteraient exploiter une partie de ces fonds, la sélection des clichés est instinctive. En revanche, il est compliqué de connaître les prix et conditions d'acquisition et de réutilisation avant d'avoir précisé l'intégralité de ses informations de facturation et validé ses choix. Un bémol de taille qui risque d'imposer d'incessants allers-retours.

    Une photographie libre de droit de vie aquatique (CC)

    Une collection impressionnante

    Les photothèque et vidéothèque du CNRS sont bien sûr rattachées au site principal du CNRS, qui est d'ores et déjà un site d'informations scientifiques. Y figurent des articles fournis, illustrés par des images fixes ou des vidéos qui proviennent justement de leurs bases de données. Pour chaque article, le lecteur est renvoyé à une sélection de médias en rapport.

    C'est donc bien naturel qu'une catégorie « à la Une » soit entièrement classée en fonction de l'actualité. Les autres sections correspondent à des collections historiques ou de portraits, pour lesquelles les outils de recherche sont utiles et efficaces. Des milliers de clichés sont en cours de numérisation et devraient, à terme, porter le total à plus de 60 000.

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    Images et vidéos envahissent en permanence nos écrans. Les sources et les flux se multiplient tandis que les organisations sont confrontées à la valorisation de leurs propres fonds. Pour mener leurs projets, qu’ils soient à visée patrimoniale ou de diffusion, elles doivent imaginer de nouvelles pratiques et de nouveaux usages. Se posent alors des questions d’accès à ces contenus aux formats variés, d’identification, de conservation des supports et des appareils, de gestion des droits, d’exploitation ou réexploitation des contenus. Points techniques, avis d’expert, méthodes, outils et retours d’expérience apportent les réponses nécessaires.

    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    34 milliards de dollars c'est la somme dépensée par la société IBM pour devenir numéro un sur le marché du cloud computing.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Ex Libris banner.jpg

    Indispensable

    Bannière BDD.gif

    Nouveaux membres