Publicité

Dépôt légal de la BnF, miroir de la production documentaire française

  • depot_legal2016.png

    Le site de la Bibliothèque nationale de France à Paris (BnF / Instagram)
  • L'édition 2016 de l'Observatoire du dépôt légal de la Bibliothèque nationale de France propose un passionnant panorama où il est question de livres imprimés, de périodiques et de Johnny Hallyday.

    Le saviez-vous ? En 2016, le dépôt légal de la Bibliothèque nationale de France a reçu 77 986 livres, 2 036 disques vinyle, 10 273 documents vidéo, 753 jeux vidéo, 1 171 partitions musicales et méthodes de musique... 
    Comme chaque année depuis 2011, l'Observatoire du dépôt légal de la BnF dévoile ses statistiques sur le paysage de l'édition française dans tous les domaines (livres, périodiques, musique, web...) La lecture de de rapport confirme les tendances observées depuis plusieurs années. Sans surprise, le nombre de titres de presse continue de baisser alors que la part d'autoéditeurs de livres augmente (presque un livre sur cinq). Le disque vinyle quant à lui confirme son retour. Signe des temps, l'année 2016 a également vu l'entrée au dépôt légal des premiers jeux commerciaux en réalité virtuelle.

    "La force de cet Observatoire réside dans sa faculté à saisir un panorama complet de cette production, à la fois horizontal – du livre à internet en passant par les journaux et magazines, les dvd, blu-rays, jeux vidéo etc. – et en même temps vertical – l’ensemble d’une chaîne de production et de diffusion, que ce soit dans les métiers du livre ou le milieu musical par exemple" explique-t-on à la Bibliothèque nationale de France.

    Johnny Hallyday, Edith Piaf, David Bowie...

    L'édition 2016 de l'Observatoire du dépôt légal s'est particulièrement penchée sur la musique. Soumise à de très fortes turbulences depuis une vingtaine d'année, l'industrie musicale française poursuit sa mutation. Les éditeurs ont ainsi drastiquement réduit le nombre de productions : en 2005, les éditeurs déposaient environ 33 titres par an ; en 2016, cette moyenne est passée à 13. Et à ce jour, trois multinationales (Universal, Sony Music et Warner Music) représentent 52 % des dépôts.

    Du côté des biographies consacrées aux musiciens, Johnny Hallyday se hisse sur la première place du podium avec pas moins de vingt ouvrages dédiés à l'idole des (plus très) jeunes. Avec 13 biographies, Edith Piaf et Serge Gainsbourg devancent David Bowie (12 biographies consacrées au chanteur anglais mort au mois de janvier 2016).

    François 1er

    Fondé en 1537 par François 1er, le dépôt légal désigne l'obligation pour tout éditeur, imprimeur, producteur, importateur de déposer chaque document qu'il édite, imprime, produit ou importe en France à la BnF ou auprès d'un organisme habilité. Il concerne un très vaste ensemble de supports : livres, périodiques, documents cartographiques, documents iconographiques, documents sonores et multimédias, logiciels, vidéogrammes, sites web, musique imprimée... Le dépôt de ces documents permet de constituer une collection de référence consultable dans les salles de la Bibliothèque de recherche.

    Le dépôt légal permet également l'établissement et la diffusion de la Bibliographie nationale française.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.