Article réservé aux abonnés Archimag.com

Les scanners peinent à s'imposer dans les bibliothèques

  • 4837494207_dfdcdf5d71_b.jpg

    De plus en plus de bibliothèques proposent à leurs lecteurs des scanners en libre-service, mais le flou juridique empêche la démocratisation de ce nouveau service. (Owni/ Flickr)
  • Les scanners en libre-service n'ont pas vraiment trouvé leur public en France. En cause : un relatif flou juridique, conjugué à la nouvelle possibilité, pour les lecteurs, d'utiliser des smartphones pour prendre en photos les pages qu'ils souhaitent conserver !

    Exit les copies papier ? Des scanners en libre-service sont désormais à la disposition des lecteurs qui fréquentent les bibliothèques de plusieurs institutions réputées, tels l'École nationale supérieure, Sciences Po, la bibliothèque Diderot de Lyon, ou encore la Staatsbibliothek zu Berlin...

    Mais, contrairement à ce que l'on a pu croire il y a quelques années, les scanners en libre-service ne sont pas encore parvenus à s'imposer largement dans les salles de lecture hexagonales...

    Ce, malgré les indéniables atouts de ces machines pour faciliter la prise de note des lecteurs et la copie des documents. « Les documents à copier sont simplement posés sur un porte-document », précise par exemple le distributeur nantais Addis Technologies à propos du scanner Zeta du fabrica....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Du big data aux données personnelles, la problématique data envahit les organisations. Pour la prendre en main, de nouveaux profils émergent, avec des dénominations telles que data scientist, chief data officer ou data protection officer. Des témoins révèlent leur parcours et apportent des conseils. Un sujet urgent s’impose à tous, celui de la protection des données personnelles (règlement européen RGPD). Les éditeurs de solutions de gestion de l’information s’emparent de la nécessité de conformité. Le président de l’Association française des correspondants à la protection des données à caractère personnel livre son point de vue. Les formations aux métiers de la data sont déjà en nombre.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    4,5
    C'est le nombre de fichiers sources uniques proposés par l'archive Software Heritage.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Ex Libris_Banner_270x100 px_April 2018_0.jpg

    banniere GP52 web.png