Article réservé aux abonnés Archimag.com

A l’hôpital Saint-Joseph de Marseille, la dématérialisation se porte bien

  • 291 2_2 dossier e-santé Retex Marseille illust BTE.jpg

    la dématérialisation du dossier médical a atteint sa vitesse de croisière. Aujourd’hui, les médecins accèdent à la totalité du dossier médical numérisé depuis leur poste informatique. (Hôpital Saint-Joseph)
  • Sommaire du dossier :

    L’hôpital marseillais Saint-Joseph a opté pour une dématérialisation du dossier médical dès 1999. Cet établissement précurseur dispose aujourd’hui d’un outil documentaire qui fluidifie les relations entre archivistes et médecins.

    L’hôpital Saint-Joseph de Marseille célébrera son centième anniversaire en 2019. Mais inutile d’attendre encore trois ans pour évoquer son engagement dans la dématérialisation documentaire. Dès 1999, l’établissement faisait figure de précurseur en se dotant d’un logiciel de Ged afin de fluidifier ses flux d’informations de santé. « Le dossier médical a été progressivement dématérialisé et rendu accessible via notre solution de gestion électronique de documents, explique Jean-Mary Inzerillo, responsable des archives de l’hôpital Saint-Joseph ; la direction a très tôt souhaité dématérialiser le dossier médical et le sauvegarder sur support numérique. Ce qui a permis de réduire considérablement le volume d’impression ».

    Depuis, la dématérialisation du dossier médical a atteint sa vitesse de croisière. Aujourd’hui, les médecins accèdent à la totalité du dossier médical numérisé depuis leur poste informatique. Et perçoivent très concrètement les bienfaits de la dématérialisation. En 2005, 140 dossiers étaient consultés chaque jour, occasionnant autant de manipulations physiques dans les archives. Un coursier était même chargé de transférer ces dossiers... Aujourd’hui, la manipulation physique de dossiers a pratiquement disparu. 

    Greffe d’applications métier

    Mais le passage au numérique ne s’est pas improvisé. Il a d’abord fallu 

    externaliser une partie des archives. Cette opération a été confiée au tiers-archiveur Everial et a permis de libérer de précieux mètres carrés alors que l’hôpital se trouve en centre-ville et que le prix du foncier est particulièrement élevé à Marseille. 10 000 cartons, soit 200 000 ....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Au sommaire

    - Mais où sont les moteurs de recherche ?
    - La boîte à outils (gratuite) du veilleur​
    - Le versement d’archives à l’ère numérique​
    - Records management : des solutions sur mesure

    DOSSIER E-santé : thérapie par la démat

    L’e-santé n’a plus rien d’imaginaire et devient une réalité non seulement pour les malades, mais aussi pour les médecins et les établissements. Côté dématérialisation, beaucoup est fait, mais reste aussi à faire tant pour le dossier patient que pour le dossier administratif.

    Et aussi :
    - Maîtrisez enfin votre messagerie​
    - Splendeur et mystère des réseaux sociaux de Gallica
    - L’investigation à l’ère numérique
    - Favoris : retoucher ses photos comme un pro
    - Alexandre Léchenet : de data et d’idées
    - Manuel Diaz : "L’anxiété que l’on met autour du numérique n’est pas justifiée"​​
    - Un fab lab dans la Cité
    + Archimag store et Archi...kitsch

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Formulaire de recherche

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Nous suivre

    Publicité

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.