Article réservé aux abonnés Archimag.com

Archivage : où en est le PDF/A ?

  • cadenas_portes.jpg

    cadenas-porte
    Les prochains développements seront exposés à l’occasion des PDF Days Europe 2017 qui se tiendront à Berlin en mai 2017. (Photo via Visualhunt.com)
  • Moins connu que le format PDF utilisé par les internautes du monde entier, le format PDF/A vise à garantir une conservation à long terme des documents électroniques. Recommandé - sous certaines conditions - par l'État, il est également utilisé dans le secteur privé.

    barros-PDFATout le monde connaît le format PDF. Le terme est passé dans le langage courant au point de devenir un mot de tous les jours qui n'est plus réservé aux seuls informaticiens. Il faut dire que la célèbre extension .pdf ne manque pas d'atouts : ce format préserve les polices de caractères, les images, les objets graphiques et la mise en forme à l'identique du document original.

    Mais qui connaît le PDF/A ? Il s'agit de la version standardisée Iso (Organisation internationale de normalisation) du PDF. Ce qui le place d'emblée dans une perspective d'archivage et de conservation à long terme des documents électroniques.

    C'est en 2005 que l'Organisation internationale de normalisation a adopté la norme PDF/A. À l'époque, elle évoquait les promesses du nouveau format : « La norme permettra aux bibliothèques, archives et autres consommateurs de ressources électroniques d'encourager leurs fournisseurs de contenu à produire et à fournir leurs ressources sous une forme optimisée, offrant des garanties pour une conservation efficace à long terme ». Outre-Atlantique, les autorités en charge de l'archivage étaient tout aussi enthousiastes : « Les fichiers PDF/A seront plus autonomes, autodescriptifs et indépendants du type d'ordinateur que les fichiers génériques PDF1.4 et ils devraient permettre de conserver les informations plus longtemps ».

    Fortes contraintes réglementaires

    Une décennie plus tard, le PDF/A trace sa route au rythme des différentes révisions de l'Iso : PDF/A-1 en 2005, PDF/A-2 en 2011 et PDF/A-3 en 2012.

    La première version (PDF/A-1) avançait un certain nombre de conditions relatives à la reproduction fiable de l'aspect visuel d'un document et exigeait des garanties en termes d'accessibilité du document. La deuxième version (PDF/A-2), publiée six ans plus tard, proposait de nouvelles fonctionnalités po....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    archimag-302
    Aujourd’hui, lorsque l’on associe paperless - zéro papier - à espace de travail, on ne pense plus tant dématérialisation que rationalisation permise, ou poussée, par le digital. C’est un mouvement qui touche de plus en plus les organisations...
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    21
    C'est le taux de lecteurs français qui lisent un ouvrage sur liseuse, sur tablette ou sur téléphone.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.