Publicité

Rosetta Project : 14000 documents archivés dans 1000 langues différentes à porter autour du cou

  • rosetta_project.jpg

    rosetta-project
    Le Rosetta Disk contient pour chaque langue plusieurs données telles que des textes, des informations grammaticales, les sons ou encore sur les systèmes d'écriture et d'alphabétisation de la langue. (Laine Stranahan/ Rosetta Project/Flickr)
  • Porter autour de votre cou plus de 14 000 documents est désormais possible !

    "50 à 90 % des langues du monde disparaîtront au siècle prochain alors que beaucoup d'entre elles ne sont pas documentées". C'est de ce postulat qu'est parti The Long Now Foundation pour faire collaborer plusieurs spécialistes du langage autour de son projet : The Rosetta Project.

    Cette fondation privée américaine a développé un équivalent numérique de la célèbre Pierre de Rosette, découverte en 1799 et qui comportait trois scripts différents d'un même décret. Son objectif ; archiver sur un support unique des milliers textes dans 1 000 langues différentes pour les générations futures, qui servirait de plateforme unique pour la recherche linguistique et l'éducation, mais aussi, pourquoi pas, en cas de catastrophe numérique mondiale.

    Lisible pendant des milliers d'années

    Concrètement, 14 000 pages d'informations ont été gravées par microscopie sur la surface d'un disque de nickel de 5 centimètres de diamètre, le Rosetta Disk. Extrêmement résistant, conçu pour conserver ses données durant au moins 10 000 ans, il peut être exposé à des températures proches des 1 500 degrés. 

    "Étant donné que chaque page est une image, plutôt qu'un codage numérique de 1 et de 0, elle peut être lue par l'œil humain en utilisant un zoom optique de 500 watts, explique The Long Now Foundation" sur son site internet ; le disque repose sur une sphère en acier inoxydable et en verre qui permet l'exposition du disque à l'atmosphère, mais la protège contre les chocs et l'abrasion occasionnels. Avec un minimum de soins, il pourrait facilement durer et être lisible pendant des milliers d'années".

    1 million de dollars de subvention

    Le Rosetta Project a débuté en 2000 lorsque la fondation a souhaité évaluer le potentiel des disques en nickel pour l'archivage à très long terme d'images et de données textuelles. C'est suite aux tests réalisés par le Los Alamos National Labs qu'un disque pouvant résister à une grande variété de conditions environnementales extrêmes a pu être conçu. En 2004, le Projet Rosetta a reçu une bourse d'1 million de dollars de la part de la National Science Digital Library, qui dépend de la National Science Foundation (NSF), afin de développer la collection linguistique Rosetta, élaborer des outils collaboratifs de navigation, de recherche, d'interopérabilité et de mise en réseau pour les utilisateurs et contributeurs de la plateforme. 

    ​14 000 pages d'informations autour du cou

    Le Rosetta Disk vient s'ajouter à un livre de référence et à des archives en ligne, depuis lesquels la fondation à souhaité mettre ces milliers de documents linguistiques à disposition du public. De plus, une version encore plus miniature du disque, qu'il est possible de porter en pendentif, a été commercialisée en quantité limitée. 

    The Rosetta Wearable Disk from The Long Now Foundation on Vimeo.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.