Publicité

Livre numérique dans les bibliothèques : la curieuse pétition de l'Eblida

  • petition eblida.jpg

    Logo de la pétition de l'Eblida "pour le droit de lire numérique"
  • L'Eblida demande à la Commission européenne de mettre en place un cadre légal pour le prêt de livres numériques dans les bibliothèques.

    Les 28 Etats membres de l'Union européenne comptent 65 000 bibliothèques fréquentées par 100 millions d'utilisateurs. Une offre culturelle qui peut paraître généreuse mais qui est insuffisante selon l'Eblida (European Bureau of Library, Information and Documentation Associations). L'association vient de lancer une pétition en ligne afin de développer le livre numérique dans les bibliothèques... et appelle à sa légalisation !

    Un appel pour le moins surprenant puisque les bibliothèques proposent à leurs usagers des livres numériques depuis plusieurs années déjà comme le montre cette carte qui recense les établissements ayant mis en place le prêt de liseuses ou de tablettes. Rien qu'en France, le blog spécialisé Aldus a dénombré 500 bibliothèques proposant une offre numérique.

    "Incapacité d'acheter des livres numériques"

    La pétition de l'Eblida demande cependant à la Commission européenne "de mettre en place un cadre européen du droit d'auteur permettant aux bibliothèques d'acheter et de prêter des livres numériques comprenant une rémunération adéquate pour les auteurs et autres ayants-droit". Elle appelle également les gouvernement des pays européens "à assurer le libre accès à l'information pour l'ensemble des citoyens et à garantir le droit de lire numérique via les bibliothèques".

    Cette pétition vise un peu plus juste lorsqu'elle déplore que "les bibliothèques se retrouvent dans l'incapacité d'acheter et de prêter des livres numériques". Mais l'explication est probablement plus à chercher du côté des restrictions budgétaires que de la loi.

    À lire sur Archimag

    Commentaires (3)

    • Portrait de Stardust

      Certes beaucoup de bibliothèques offrent le prêt de liseuses, mais quand on se penche sur les contenus, on retrouve souvent des classiques libres de droit et gratuits. Pour ce qui est de textes contemporains, payants, c'est bien plus compliqué : les titres sans DRM sont exclus de la possibilité d'achat par des collectivités, l'accès en streaming sur liseuses n'est pas du tout adapté, et certains titres avec DRM nous sont aussi exclus. Cf mes galères quand j'ai voulu acheter des livres numériques : sur 80 titres seulement 12 se sont révélés vraiment achetables par la bibliothèque : http://geekstardust.blogspot.fr/2013/09/epagine-ou-les-galeres-du-ebook-en.html Donc les bibliothécaires et les lecteurs sont frustrés. D'où l'intérêt d'essayer de faire avancer les choses !

      avr 18, 2014
    • Portrait de V. Bonnet

      Merci pour votre article. Je vous réponds en tant que directeur d'EBLIDA. La pétition d’EBLIDA est une initiative qui vise à rendre visibles les problèmes que rencontrent les bibliothèques pour l’acquisition et le prêt de livres numériques à leurs usagers. Votre article s’étonne du contenu de la pétition d’Eblida en regard du fait que de nombreuses bibliothèques en France proposent le prêt de tablettes et / ou de liseuses. Vous faites ainsi un amalgame entre le prêt du support (la liseuse), et le contenu (le livre numérique) dont l’acquisition et le prêt par les bibliothèques sont problématiques. Notre pétition s'attache aux contenus. Certes, certaines bibliothèques prêtent des livres numériques aujourd'hui, mais ce sont des démarches marginales qui ne peuvent être étendues au niveau national ni satisfaire un établissement qui souhaite avoir une politique d'acquisition et d'offre équivalente à celle qui existe pour les livres papiers (acquisition de nouveautés, choix au titre par titre, etc.). Sans parler des questions d’absence d’interopérabilité (qui font que des lecteurs ayant des liseuses X, ne peuvent lire du contenu Y), EBLIDA s’attache à viser les obstacles légaux qui rendent les livres numériques inaccessibles via les bibliothèques. Contrairement aux livres papier, les livres numériques sont considérés comme un service pour lequel l’auteur bénéficie du droit exclusif d’autoriser ou non la diffusion. Et cela est le cas partout en Europe. Un exemple ? En Grande-Bretagne : - sur 100 titres de livres papiers accessibles dans le commerce, la bibliothèque peut acheter les 100 (si elle en a le budget) ; - sur 100 titres de livres numériques accessibles dans le commerce, seuls 15 peuvent être mis à la disposition des bibliothèques. Et c’est la même chose en Allemagne, en France et dans tous les pays d’Europe où une offre de livres numériques existe déjà (ce qui n’est pas le cas partout). Pour ces raisons, Eblida demande une adaptation de la législation au niveau européen reconnaissant aux bibliothèques de le droit de choisir les livres qu’elles veulent acheter et non pas d’avoir des choix restreints (ou imposés), de les payer à un prix et selon des conditions raisonnables (et non pas 300% plus chers que le prix public comme c’est parfois le cas), que les auteurs puissent bénéficier d’une rémunération et que l’ensemble des citoyens puisse bénéficier de l’offre de livres numériques en bibliothèque. Le texte de la pétition n’est pas un texte technique, et il prend en compte la multiplicité des situations européennes. Prendre comme appui le droit à la lecture numérique est un symbole. La pétition en elle-même n'est que le point de départ d'un mouvement qui, nous l'espèrerons, prendra de l'ampleur en attirant l’attention sur les obstacles rencontrés par les bibliothèques. Il est donc important de signer et faire signer la pétition (déjà traduite dans 12 langues) afin d’obtenir une masse critique permettant de montrer aux décideurs politiques que la situation des bibliothèques en ce qui concerne les livres numériques a besoin d’être éclaircie. En effet, atteindre une masse critique de signatures permettrait d'obtenir un impact réel : http://www.change.org/en-GB/organisations/eblida. EBLIDA proposera dans les semaines à venir, en parallèle à la pétition, un document d’information proposant des recommandations à l’attention des bibliothèques, des décideurs politiques et de partenaires commerciaux présentant clairement ce que l’on souhaite. Le document sera accessible à la page suivante http://www.eblida.org/e-read. Le sujet étant complexe, je suis à votre disposition pour en discuter plus avant.

      avr 18, 2014
    • Portrait de Typy

      Bonjour ! Puisque vous parlez de livres numériques, je me permets de présenter ma maison d’édition. La Planète des Couleurs est une maison d’édition numérique créée en 2011. Elle édite actuellement une dizaine d’auteur, et son nombre de publication est en expansion croissante. Si vous cherchez des livres numériques contemporains et de qualité, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site : www.la-planete-des-couleurs.fr. Merci ! ^^

      mai 02, 2014

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.