Publicité

Gallica se refait une beauté grâce à ses utilisateurs

  • gallica.png

    Présentation de documents issus de Gallica (gallica.bnf.fr)
  • La bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France propose une nouvelle interface et de nouveaux outils. Les "Gallicanautes" ont pu la tester pendant plusieurs mois et faire part de leurs suggestions.

    Dix huit ans après son lancement, Gallica s'offre un bain de jouvence. La nouvelle version lancée le mois dernier propose une interface revue de fond en comble qui fait la part belle aux collections.

    Un nouveau visualiseur de documents et de nouveaux modes d'affichage sont mis à disposition des internautes. De nouveaux types de documents font également leur entrée : objets en trois dimensions, vidéos... Sa lecture est désormais optimisée pour les tablettes.

    Béta-testeurs

    Les usagers de Gallica ont été directement impliqués dans la conception du nouveau site : "ainsi les Gallicanautes, qui contribuent activement à la diffusion de ses documents sur le web, ont-ils joué un rôle dans la refonte du site" précise Gallica. Ils ont pu notamment tester la nouvelle version pendant plusieurs mois sur la plateforme Gallica Labs. Leurs suggestions ont été prises en considération pour améliorer certaines fonctionnalités.

    Gallica héberge à ce jour plus de 3 millions de documents en accès gratuit : 1,5 millions fascicules de presse, 800 000 images, 90 000 cartes, 60 000 manuscrits, 40 000 partitions musicales... En 2014, 14 millions de visites ont été enregistrées. La page Facebook compte près de 100 000 abonnés et son compte Twitter affiche plus de 35 000 suiveurs.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    c’est la somme que permettrait d’économiser les chatbots aux entreprises, chaque année, d’ici 2023, contre 6 milliards en 2018.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png