Publicité

La Bibliothèque nationale d'Argentine licencie 25 % de ses effectifs

  • bn arg.png

    Une salle de lecture de la Bibliothèque nationale d'Argentine (bn.gov.ar)
  • Les compressions budgétaires mises en place par le gouvernement argentin entraînent la résiliation du contrat de travail de 240 agents de la principale bibliothèque argentine. 

    Mauvaise nouvelle pour les agents de la Bibliothèque nationale d'Argentine. 240 d'entre eux viennent de recevoir leur lettre de licenciement soit environ un quart des effectifs estimés à près de 1 050 agents.

    Cette décision s'inscrit dans le programme de compressions budgétaires mis en place au sein de l'administration argentine par le nouveau gouvernement du président Mauricio Macri élu le 22 novembre 2015. Elle répond également à "une croissance disproportionnée" des effectifs selon Elsa Barber directrice temporaire de l'établissement : "en 2005, la bibliothèque comptait 306 employés mais ses effectifs ont augmenté constamment pendant dix ans pour atteindre 1048 agents". Sont notamment visés plusieurs dizaines emplois de complaisance.

    Multiplication des services

    "Ces mises à pied sont injustifiées" estime le délégué Diego Martinez qui souligne que, dans le même temps, la Bibliothèque nationale d'Argentine a multiplié les services rendus aux lecteurs : conférences, expositions, projections de films, publication d'ouvrages...

    Fondée en 1810, la Bibliothèque nationale d'Argentine est sise depuis 1992 dans un édifice peu gracieux de style "brutaliste". Elle sera dirigée par l'écrivain Alberto Manguel à partir du mois de juillet prochain.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.