Article réservé aux abonnés Archimag.com

Ifla 2016 : les moments clés et les publications que vous avez manquées

  • bib_danemark.jpg

    Aarhus-Public-Libraries
    La Bibliothèque d’Aarhus au Danemark a été distinguée lors de l'Ifla 2016 comme la plus belle réalisation architecturale de l’année. (Aarhus Public Libraries)
  • L’Ifla a tenu sa 82e conférence l’été dernier aux États-Unis. Comme de tradition, le programme s’annonçait particulièrement riche, avec pour thème "communautés, collaboration, connectivité". Un rendez-vous salué par le président Obama lui-même.

    La Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques, (plus connue avec l’acronyme Ifla), a tenu sa 82e conférence mondiale de l’information sous l’intitulé « Communautés, collaboration, connectivité » dans une destination pour le moins improbable même aux yeux de nos collègues américains, Columbus, dans l’Ohio. 4 000 professionnels étaient présents durant la semaine du 13 au 19 août derniers.

    Le choix de Columbus est certainement dû à des questions budgétaires, mais force est de constater cependant que les prestations offertes à ses membres par la Fédération s’amenuisent d’année en année et que les prix d’inscription augmentent (Environ 450 euros de frais d’inscription pour assister à la conférence en tant que membre. Il est cependant possible de s’inscrire pour une, deux ou trois journées et pas pour l’ensemble). Hormis le sponsoring d’OCLC, celui de certains émirats du Golfe Persique (dont le Quatar) est à signaler cette année.

    240 présentations !

    Les conférences de l’Ifla représentent un véritable moment de la bibliothéconomie internationale, avec une réelle qualité (qui s’est améliorée avec le temps) des quelque 240 présentations qui y sont faites en moyenne. C’est aussi le moment durant lequel sont distinguées la plus belle réalisation architecturale (cette année la bibliothèque d’Aarhus au Danemark), le Prix international du marketing (la Bibliothèque publique de Vancouver au Canada) ou le meilleur poster (« Readers are leaders at the East Kazakhstan Regional Public Library ! » de Saule Shingaliyeva and Kabiba Akzhigitova, du Kazakhstan).

    Des personnalités sont mises en avant (Daniel Ferriero, le 10e archiviste officiel des États-Unis, chantre de l’open government), d’autres sont récompensées (Jennifer Nicholson, ancienne secrétaire générale de l’Ifla) ou simplement présentées (Gerald Leitner, nouveau secrétaire général de la Fédération, auparavant président de l’Association des bibliothécaires autrichiens et promoteur de la campagne à succès « l’Autriche lit ») et la nouvelle présidente espagnole de l’Ifla pour les deux années à venir, Glòria Pérez-Salmerón.

    Un des moments-clés de la séance d’ouverture fut le message du président Barack Obama, véritable déclaration d’amour aux bibliothèques (voir encadré).

    Moment francophone

    La francophonie a son moment spécifique, déjà avec la réunion de l’ensemble des professionnels francophones présents (le « caucus » francophone) sous la houlette du CFIBD (Comité français international bibliothèques et documentation et de son dynamique président Frank Hurinville (relations internationales – BNF). Le CFIBD permet à une vingtaine de professionnels francophones d’assister au congrès mondial grâce à l’attribution de bourses d’études, et ceci, depuis plus de vingt-cinq années. L’AIFBD (Association internationale francophone des bibliothécaires et documentalistes) tient aussi son assemblée générale durant la conférence de l’Ifla : le décès récent de sa présidente Danielle Mincio demande de reconsidérer un certain nombre de points, mais 2017 verra la tenue du 4e congrès AIFBD dans la région du Valais en Suisse.

    Parmi les moments forts à retenir de ce congrès 2016, citons les ressources humaines en bibliothèque qui ont fait l’objet d’un séminaire spécifique à l’université de Toronto, sous l’égide de la section marketing et management de l’Ifla : une vingtaine de communications donnent à voir cette thématique sous différents angles, celui pris par Reyna Josvah-Rabiaza (Madagascar) étant la promotion du leadership et des femmes au sein des équipes dirigeantes, celui de Marielle de Miribel (Mairie de Paris) des difficultés auxquelles sont confrontés les dirigeants. J’ai moi-même abordé la question du management hiérarchique et du management transversal au travers de trois études de cas dans les bibliothèques suisses.

    Accueil du public issu de la migration

    Wikipedia et les bibliothèques ont suscité beaucoup d’intérêts et de réactions diverses : les grandes institutions collaborent de plus en plus à l’encyclopédie en ligne, notamment la Nara (Archives nationales des États unis) avec plus de 4 500 articles qui ont engendré plusieurs millions de connexions. Est souligné également le fait que les bibliothèques publiques peuvent jouer un rôle important dans la diffusion et l’utilisation de l’encyclopédie et bien sûr dans l’apprentissage des élèves.

    Un nouveau public entre maintenant dans les bibliothèques, celui issu de la migration dont il a été beaucoup question lors de cette conférence 2016, montrant la prédominance de ce thème pour les bibliothécaires, souvent en première ligne : accueil de ces populations, compréhension de leurs besoins, apprentissage des langues, intégration dans la société sont autant de questions prises à bras le corps. Les bibliothèques et l’entrepreneuriat sont une thématique plutôt nouvelle (connue cependant des documentalistes) défendue par la Bibliothèque nationale de Singapour : par des actions ciblées vers les entreprises, les bibliothèques peuvent devenir des ponts entre celles-ci et les étudiants, on pense bien entendu aux bibliothèques et centres de documentation des écoles de commerce et de management.

    Nombreuses publications

    L’Ifla et sa conférence annuelle sont aussi l’occasion de présenter un certain nombre de publications officielles de la Fédération. Cette année les « Principes pour l’accès public aux bibliothèques » ont été entérinés ; le document de travail pour que les bibliothèques soient présentes à l’agenda 2030 des Nations-Unies Access and Opportunity for All a été distribué aux membres, ainsi que trois autres publications de la série Ifla Publications autour des thèmes des espaces, des collections et du knowledge management. L’Unesco qui travaille en collaboration avec la Fédération a présenté pour sa part les Directives Unesco Persist pour la sélection du patrimoine numérique destiné à la conservation de long terme.

    La séance de clôture réaffirme un certain nombre de principes fondamentaux des bibliothèques, vues comme le lieu-lien social par excellence et qui font avancer la démocratie. La Fédération a remercié - fait assez rare - ses membres pour le travail accompli et a annoncé la tenue des deux prochains congrès mondiaux de l’information, l’un à Wroclaw en Pologne en août 2017 et l’autre à Kuala Lumpur en Malaisie en août 2018.

    Jean-Philippe Accart
    jpaccart@gmail.com  


    + repère

    Message du président Barack Obama

    « Au moment où vous vous réunissez, venus des pays du monde entier, et des États-Unis, autour de l'importance de la bibliothéconomie et des services d'information, c’est un plaisir de vous adresser mes chaleureuses salutations. Notre savoir collectif – construit pendant des siècles de recherche et de labeur, et plus interconnecté et à portée de main aujourd'hui que jamais – reflète le fondement des progrès économiques, culturels et sociaux accomplis pendant des générations par nos peuples. Cet événement (le 82e congrès mondial des bibliothèques et des sciences de l’information) nous rappelle notre devoir en tant que communauté internationale pour construire un avenir dans lequel tous peuvent pleinement et librement avoir accès et contribuer à la grande et vivante banque des données accumulées que nous partageons en tant que citoyens du monde… Recevez mon meilleur souhait de passer de merveilleux moments à Columbus et d’y profiter d’un événement exceptionnel. » (Extraits)

    Le président Barack Obama

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    archimag-francophonie-emploi

    Au sommaire

    - Rentrée 2016 : les formations se mettent à jour
    - Ifla 2016 : rendez-vous actif des bibliothécaires du monde
    - La dématérialisation, est-ce déjà la fin ?​
    - Logiciels de gestion de projet collaborative : le grand bond en avant !

    DOSSIER Métiers de l’information : visages de la francophonie

    Et si l’on élargissait notre horizon ? En France, archivistes, bibliothécaires, documentalistes, veilleurs ont des identités souvent bien arrêtées, parfois des racines historiques profondes, mais qu’en est-il au-delà des frontières ?

    Et aussi :
    - Face à la fraude documentaire, des outils pour réagir
    - La gratuité, c’est le vol
    - Open access, une voie royale pour le partage de la connaissance​​
    - Gestion documentaire : quatre solutions au banc d’essai
    - Accueillir des publics dans les services d’archives
    - Les nouvelles obligations pour la cession de droits d’auteur
    - Applications de sécurité pour smartphone
    - Portrait de Gaëlle Béquet, Madame les Présidentes
    - Déconnexion numérique pour (presque) tous !
    + Archimag store et Archi...kitsch

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    91
    des start-up déclarent collecter des données personnelles. Pourtant, selon l'étude réalisée par Mailjet en décembre 2017 et janvier 2018, seuls les deux-tiers d'entre elles indiquent les protéger correctement.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Banner-Small.jpg

    banniere GP52 web.png

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.