Publicité

Infographie : les chiffres clés du marché de la dématérialisation, de la gestion de contenus et de l'archivage

  • croissance.jpg

    La croissance du marché de la dématérialisation s'élève à 2,3% en 2014 par rapport à 2013. Rappelons qu'entre 2012 et 2013, la croissance de ce marché était de 0,7% seulement. (Pixabay/Geralt)
  • Le laboratoire SerdaLab vient de publier les chiffres du marché de la dématérialisation, de la gestion de contenus et de l'archivage pour l'année 2014. Cette étude démontre le fort dynamisme du domaine, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 12,6 milliards d'euros en 2014 et progresse de 2,3 % par rapport à 2013.

    En passant de nécessaire à incontournable, la transition numérique des organisations a peu à peu façonné l'un des marchés les plus porteurs de l'IT ! C'est ce que révèlent les chiffres du marché de la dématérialisation, de la gestion de contenus et de l'archivage publiés le 1er avril 2016 par le cabinet SerdaLab en partenariat avec Archimag. Fort d'un chiffre d'affaires global de 12,6 milliards d'euros en 2014 (les chiffres de 2015 n'ont pas encore été déposés au greffe), le marché de la démat' respire la santé et progresse de 2,3 % par rapport à l'année 2013. Selon les projections de SerdaLab, ce chiffre d'affaires global devrait atteindre les 14 milliards d'euros en 2018.

    Un marché qui embauche

    Preuve du dynamisme de ce marché, la dématérialisation compte aujourd'hui plus de 67 000 salariés. L'étude SerdaLab précise que cet effectif a augmenté de plus de 3,5 % par rapport à l'année 2013, signe que ce secteur en croissance est confiant en l'avenir et embauche.

    Au sein du marché global de la dématérialisation, de la gestion de contenus et de l'archivage, SerdaLab a identifiés deux grands types d'acteurs : les acteurs de la dématérialisation et de la gestion de contenus et les acteurs de l'archivage. C'est le premier groupe qui porte à lui seul 91 % de ce marché, grâce à un chiffre d'affaires de 11,5 milliards d'euros, tandis que les acteurs de l'archivage se partagent les 9 % restants (1,1 milliard de chiffre d'affaires).

    Les logiciels de démat et de gestion de contenus se taillent la part du lion

    Parmi les 15 secteurs de la démat et de la gestion de contenus recensés par l'étude, certains ont le vent en poupe et font vivre une grande partie du marché. A eux seuls, les éditeurs de logiciels de dématérialisation et de gestion de contenus s'arrogent 48 % du marché global de la démat avec un chiffre d'affaires de 5,5 milliards d'euros. Viennent ensuite les scanners d'entreprise (2,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit 19 % du marché) mais la croissance de ces derniers est malgré tout en net recul par rapport à 2013 (- 3,4 %). Enfin, si le secteur du cloud est le troisième plus porteur du marché de la démat (0,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit 7 % du marché), il connaît actuellement une stabilisation puisqu'affiche un très léger recul par rapport à l'année 2013 (- 0,2 %).

    Trois autres secteurs se distinguent par leur grand dynamisme en opérant la plus forte croissance par rapport à l'année 2013. C'est le cas des solutions logicielles de workflow/BPM (+ 11,8 %), des éditeurs et sociétés open source (+ 8,5 %) et du conseil en dématérialisation (+ 6 %). 

    L'archivage électronique bientôt numéro 1

    Du côté de l'archivage, les trois plus gros secteurs sont le mobilier et le matériel d'archives (392 millions d'euros), les prestataires en archivage électronique (353 millions d'euros) et les prestataires en archivage physique (276 millions d'euros). Notons que la très forte croissance du secteur de l'archivage électronique ( + 8 % en un an) est en passe de faire de lui le premier secteur du marché de l'archivage.

    Méthodologie de l'étude : 733 entreprises ont été inventoriées et étudiées une par une. Leurs chiffres d'affaires et bénéfices ont été recueillis pour chacune (dont les bilans sont disponibles) depuis 2006 jusqu'à 2014. (Les chiffres 2015 ne sont pas encore disponibles, les bilans de l'exercice 2015 n'ayant pas encore été déposés au greffe)

     

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    Au sommaire

    - Quand le document devient intelligent​
    - Digital workplace et RSE : c’est du pareil au même ?
    - La Cinematek de Bruxelles en version numérique​
    - Marché du management de l’information

    DOSSIER Visa pour la signature électronique​

    Il n’y a plus de frein légal pour mettre en oeuvre la signature électronique dans les secteurs privé ou public, avec des technologies et des pratiques déjà bien rodées.

    Et aussi :
    - Soyez raccord avec la synchronisation​​
    - Bien choisir son fournisseur d’ebooks
    - Réseauter sur Facebook pour sa bibliothèque​​
    - Nantes archive en toute immunité
    - Droit d’auteur : qu’est-ce qu’une oeuvre ?
    - Transfert de fichiers en ligne
    - Portrait Guy Deslaut : le Wikipédien passé par la case documentations
    - Rencontre avec Louise Merzeau : « Il n’y a pas de mémoire sans une pensée de l’oubli »
    - La possibilité d’une ville intelligente
    + Archimag store et Archi...kitsch

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.