Les collectivités se préparent à l'open data

Le 25/01/2018 - Par Bruno Texier
Les données locales ne demandent qu'à être valorisées

La loi pour une République numérique obligera bientôt les collectivités locales de plus de 3 500 habitants à diffuser leurs données en open data. En attendant l'entrée en vigueur de cette obligation prévue pour le mois d'octobre 2018, un programme d'accompagnement a été mis en place pour aider les collectivités à s'engager dans l'ouverture de leurs données.

Elle s'appelle Gogowego. Cette application permet aux Toulousains de (presque) tout savoir sur la vie quotidienne dans la ville rose : dans combien de temps passe le prochain métro ? Combien reste-t-il de vélos en libre accès dans la station la plus proche de mon travail ? Quels sont les nouveaux livres arrivés dans les bibliothèques municipales ? Quels sont les menus dans les cantines scolaires ?

Les réponses à ces questions sont désormais faciles à trouver puisqu'elles sont mises à disposition des citoyens en open data. Au total, Toulouse propose 273 sources en accès libre librement réutilisables par des applications telles que Gogowego.

Au mois d'octobre dernier, cette application mobile comptait 1 600 utilisateurs. À première vue, ce chiffre semble...

Du big data aux données personnelles, la problématique data envahit les organisations. Pour la prendre en main, de nouveaux profils émergent, avec des dénominations telles que data scientist, chief data officer ou data protection officer. Des témoins révèlent leur parcours et apportent des conseils. Un sujet urgent s’impose à tous, celui de la protection des données personnelles (règlement européen RGPD). Les éditeurs de solutions de gestion de l’information s’emparent de la nécessité de conformité. Le président de l’Association française des correspondants à la protection des données à caractère personnel livre son point de vue. Les formations aux métiers de la data sont déjà en nombre.
  ou  Abonnez-vous

À lire sur Archimag