Publicité

Intelligence artificielle : vers le fin du casse-tête des agendas

  • ia_agenda.jpg

    agenda-assistant-virtuel
    Julie Desk est compatible avec les principaux agendas d’entreprise (Google Calendar, Office 365, iCloud, Exchange, etc.) et promet d’aider tous les professionnels à gagner en productivité. (Freepik)
  • Si Siri, d’Apple, et l’assistant Google essayent depuis plusieurs années de nous aider à mieux gérer nos plannings et nos rendez-vous, il a fallu attendre l’arrivée d’intelligences artificielles plus poussées pour aller plus loin.

    Désormais, et plus encore dans un futur proche, l’IA peut lire et comprendre vos conversations et en extraire les informations nécessaires à l’organisation de votre agenda. Si quelqu’un vous dit que vous devriez vous voir mardi prochain après le spectacle, les algorithmes de machine learning peuvent analyser ces références, comprendre leur sens et vous suggérer un point de rendez-vous à l’heure que vous prévoyez.

    Interopérabilité maximale

    C’est, en partie, ce que propose Julie Desk. Cet assistant virtuel à la prise de rendez-vous est compatible avec les principaux agendas d’entreprise (Google Calendar, Office 365, iCloud, Exchange, etc.) et promet d’aider tous les professionnels à gagner en productivité. Il programme, en effet, automatiquement les rendez-vous sans ces sempiternels allers-retours de mails avec les différents interlocuteurs et sans se soucier de la compatibilité entre les différents agendas.

    JulieDesk

    Efficacité optimale

    Et le plus intéressant, c’est qu’il n’y a rien à télécharger ou à installer, juste un mail à envoyer pour demander à l’IA de planifier vos rendez-vous. Un imprévu ? La manipulation reste la même pour annuler ou déplacer une date. Billets d'avion, de train, conférences, restaurants, spectacles, vous pouvez transférer à Julie Desk toutes vos réservations. Elles seront automatiquement ajoutées à votre agenda afin que celui-ci soit toujours à jour.

    Ma préférence à moi

    Pas de réunion le lundi soir en fin de journée ou le vendredi en début d’après-midi ? Un endroit préféré pour vos déjeuners ? Une session de course à pieds tous les deux jours entre midi et deux si beau temps ? Vous pouvez indiquer à l’assistant toutes vos préférences pour qu’il organise vos rendez-vous exactement comme vous l'auriez fait vous-même. Et comme Julie Desk utilise le machine learning, plus vous le sollicitez, mieux il comprend vos préférences.

    Et langage naturels

    ...

    Vous avez lu 50 % de cet article issu du guide pratique Data, intelligence artificielle et objets connectés, publié par Archimag.

    guide-pratique-Archimag

    Pour commander le guide pratique, le recevoir en quelques instants et lire l'article en intégralité ou pour consulter le sommaire du guide, cliquez-ici

    Data, intelligence artificielle et objets connectés

    L’intelligence artificielle et le machine learning donnent un coup d’accélérateur aux technologies de l’information. Parallèlement, l’internet des objets suppose un pilotage intelligent et génère quantités de nouvelles données qu’il faut traiter. Les algorithmes sont au coeur des systèmes. Emergent des questions d’aide à la décision, de responsabilité, d’éthique, de valorisation des données, de risques de piratage. Des régulations s’imposent ; services et solutions ont besoin de repères.

    Feuilletez quelques extraits du guide en cliquant ici.

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    Au sommaire

    - Enquête 2016 : la gouvernance de l’information, un impératif pour les organisations
    - Où en est le PNB ?
    - Case management : de la souplesse dans les process​​
    - Architecture de l'information et compétences

    DOSSIER L'intelligence artificielle : croquez dedans !​

    L’intelligence artificielle est là. Elle apparaît aujourd’hui dans de nombreuses applications de notre vie professionnelle. Capable d’apprendre et de travailler sur des masses considérables de données, elle n’est qu’au début des avancées qu’elle permet.

    Et aussi :
    - L’ECM passe au big data
    - Réussir le marketing de son service en 5 étapes
    - Kentika automatise la veille presse de la Ville de Lyon
    - L’université catholique de Louvain se convertit​ au learning center
    - Les plateformes collaboratives : enjeux juridiques​
    - Favoris : correcteurs orthographiques​​
    - Les vies multiples d’Odile Contat
    - François-Bernard Huyghe : « Le numérique a démocratisé la désinformation »
    - L’innovation en mode « ouverture »
    + Archimag store et Archi...kitsch

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    data-intelligence-artificielle-objets-connectes
    L’intelligence artificielle et le machine learning donnent un coup d’accélérateur aux technologies de l’information. Parallèlement, l’internet des objets suppose un pilotage intelligent et génère quantités de nouvelles données qu’il faut traiter. Les algorithmes sont au coeur des systèmes. Emergent des questions d’aide à la décision, de responsabilité, d’éthique, de valorisation des données, de risques de piratage. Des régulations s’imposent ; services et solutions ont besoin de repères.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    30 000 euros, c'est l'amende infligée par la Cnil à l'OPH de Rennes Métropole

    Recevez l'essentiel de l'actu !