Publicité

Avec plus de 93 % de parts de marché en France, Google continue d'écraser la concurrence

  • google_recherche.png

    L'emprise de Google continue de s'étendre en France (Pixabay / jay88ld0)
  • L'emprise de Google sur le marché mondial de la recherche ne se dément pas à l'exception notable de la Chine et de la Russie.

    Voici un monopole qui n'est pas près de s'ébrécher. Google représente désormais 93,3 % des parts de marché des moteurs de recherche en France. Selon les statistiques de StatsCounter portant sur le mois de janvier 2017, Google renforce encore ses positions ne laissant que des miettes à la concurrence : 4,1 % pour Bing, 2,1 % pour Yahoo, et seulement 0,03 % pour Duck Duck Go le moteur de recherche qui promet pourtant de ne pas espionner ses utilisateurs. Quant au moteur de recherche français Qwant, il n'apparaît pas encore dans le radar de StatsCounter.

    L'emprise de Google sur le marché français de la recherche ne se dément donc pas et continue de s'étendre. A titre d'exemple, ses parts de marché s'élevaient à 90,9 % en mai 2013.

    Deux pays dissidents, la Chine et la Russie

    A l'échelle mondiale, la domination de Google est également la règle à quelques exceptions près. Au Brésil (97,2 %), en Australie (94,7 %), ou en Espagne (96,9 %) l'ogre Google impose sa loi. Plus surprenant, ses parts de marché ne s'élèvent qu'à 87,5 % aux Etats-Unis.

    Il faut se tourner vers l'Est pour trouver quelques rares pays dissidents. A commencer par la Chine où Google ne représente que 1,57 % de parts de marché ! Il est vrai qu'un contentieux oppose le géant californien au pouvoir chinois. Dans l'empire du milieu, la première place est occupée par le moteur made in China Baidu. 

    Autre pays récalcitrant, la Russie ou Google ne représente que 48,9 % des parts de marché. Mais, là aussi, les relations tendues entre Moscou et Google expliquent peut-être ce mauvais score relatif . Au mois d'août 2016, les autorités russes de la concurrence ont en effet infligé une peine de 483 millions de roubles (environ 6 millions d'euros) à Google pour abus de position dominante avec son système d'exploitation Android.

     

    Sur le même thème :

    Le moteur de recherche DuckDuckGo en pleine ascension

    Pourquoi utiliser un autre moteur de recherche que Google ?

    Mais où sont passés les moteurs de recherche français ?

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.