Publicité

Nadi Bou Hanna succède à Henri Verdier à la tête de la Dinsic

  • nadi bouhanna.jpg

    Nadi Bou Hanna prendra ses fonctions le 10 décembre 2018
  • Issu du secteur privé, le nouveau patron de la Dinsic devra poursuivre l'important chantier de transition vers l'e-administration.

    Le gouvernement a procédé à deux nominations importantes pour la filière numérique française. Nadi Bou Hanna prendra la tête de la Dinsic (Direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l'Etat) à compter du 10 décembre prochain. Il succèdera à Henri Verdier qui a été nommé "Ambassadeur pour le numérique" en Conseil des ministres.

    Issu du secteur privé, Hadi Bou Hanna est un entrepreneur qui a dirigé plusieurs sociétés (Workibox, 6Tzen, Adminext) opérant dans le domaine de la dématérialisation documentaire. L'administration ne lui est pour autant pas inconnue puisqu'il fut directeur adjoint des systèmes d'information du ministère des Affaires étrangères (2005-2007) après avoir chef de mission à la Direction générale des douanes. 

    A la tête de la Dinsic, il devra poursuivre le vaste chantier de transition vers l'e-administration. Celui-ci concerne notamment les services en ligne tels que France Connect ou Ameli.

    Porter la parole de la France à l'étranger

    Henri Verdier, quant à lui, endosse un nouveau rôle : celui d'ambassadeur pour le numérique. Il aura pour mission de porter la parole de la France à l'étranger dans les dossiers liés au numérique. 

    Il dirigeait la Dinsic depuis 2015.

     

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    C'est la somme à débourser (340 euros après déduction fiscale) pour parrainer l'une des 200 bibliothèques de la salle Ovale du site BnF-Richelieu.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Nouveaux membres