Publicité

Les bibliothécaires et les archivistes bientôt remplacés par des robots ?

  • ROBOT.jpg

    D'après cette étude, 47% des emplois seraient menacés aux Etats-Unis. (Wikipedia/Jaume University)
  • Un rien provocatrice, la formule est pourtant le résultat d’une étude très sérieuse menée par deux chercheurs de l’Université d’Oxford et destinée à identifier les métiers risquant d’être prochainement remplacés par des robots ou des ordinateurs.

    Un professeur de collège n'a que 3,2 % de chance risque d'être un jour remplacé par un robot. Idem pour les sociologues, les designers ou encore les thérapeutes de couple. L'avenir des archivistes et des bibliothécaires semble en revanche bien moins rose, menacés semble-t-il par l'automatisation de leurs tâches à 75,9 % pour les premiers et à 64,9 % pour les seconds.

    Faites le test en ligne

    C'est ce que révèle l'étude Le Futur de l'emploi, menée en 2013 sur plus de 700 métiers par des chercheurs de l'Université d'Oxford et dont les données viennent d'être transposées dans un outil interactif en ligne. Depuis le site de la National Public Radio (NPR), le principal réseau de radiodiffusion de service public des Etats-Unis, chacun peut sélectionner son métier et évaluer la façon dont la technologie risque de l'affecter dans un avenir à moyen terme (faites le test ici).

    De "savants" calculs

    Les chercheurs d'Oxford ont mené leur étude en croisant un algorithme complexe ainsi que des prédictions de l'économise britannique John Maynard Keynes. La facilité à pouvoir automatiser certains aspects de chaque emploi a notamment été mesurée, tels que le rôle de négociation ou la nécessité de devoir se faufiler dans de petits espaces. D’après l'étude, les métiers du secteur de la santé, de la médecine et de tout ce qui touche à l’humain (gestion des ressources humaines, anthropologie, prêtrise, etc) et à la nature (biologie, hydrologie) seraient les plus préservés.

    Ne pas paniquer

    Les chercheurs ont eux-mêmes reconnu que ces estimations ne sont bien sûr qu'approximatives, préférant non pas les voir comme des prédictions, mais comme des tendances sur ce que nous réserve l'avenir. A chacun d'évaluer avec discernement la cohérence de son parcours, de son niveau de formation, de son projet de carrière avec le marché de l'emploi. Le tout sans paniquer ni se voiler la face.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    C'est la somme à débourser (340 euros après déduction fiscale) pour parrainer l'une des 200 bibliothèques de la salle Ovale du site BnF-Richelieu.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Ex Libris banner_0.jpg

    banniere GP52 web.png

    Nouveaux membres