Article réservé aux abonnés Archimag.com

Gestion de l'information : 10 métiers dans le vent

  • Traitement des données.jpg

    Selon une cartographie des métiers réalisée par l’ADBS, sept familles de nouveaux métiers ont fait leur apparition : architecte de l’information, édition numérique, communication web, etc. (PublicDomainPictures/Pixabay)
  • Sommaire du dossier :

    1. Cyberdocumentaliste
    2. ​Manager e-réputation
    3. Knowledge manager
    4. Records manager
    5. Document controller
    6. Archiviste cloud
    7. Chef de projet open data
    8. Architecte de l'information
    9. Social media manager
    10. Visualisateur de l'information

    Archimag a choisi de présenter dix métiers de la gestion de l’information porteurs de perspectives d’emploi – il y en a bien d’autres, comme nous l’avons montré dans notre guide pratique Nouveaux métiers de l’infodoc. Chacun est présenté à travers ses missions, ses compétences, la formation qui y mène, ses perspectives.

    1. Cyberdocumentaliste

    "il faut être capable de sentir l’air du temps ; tout le monde devrait être un peu cyberdocumentaliste" 
    Raphaël Richard fondateur dirigeant de la société de services en web marketing Neodia, diplômé de l’Edhec​

    Missions

    La matière première du cyberdocumentaliste est l’information stockée sur internet. Après une analyse du besoin en information du client, il propose une démarche de recherche afinde détecter les plus pertinentes. Il doit ensuite vérifier leur fiabilité en remontant à la source première des différents contenus web. Réalisant également une activité de veille sur les nouveaux sites, il est aussi chargé de leur indexation.

    Compétences

    La capacité d’un cyberdocumentaliste à proposer une stratégie de recherche d’information adaptée au client est primordiale. Il doit savoir réaliser des synthèses numériques rapportant les informations traitées et mises en forme. Amené à collaborer avec le documentaliste ou le veilleur pour la recherche d’information sur internet et contrôler sa véracité, il doit pouvoir s’appuyer aussi sur le service juridique ou l’archiviste pour le classement des documents dans une base de données. Persévérance, rigueur et réactivité sont des qualités indispensables.

    Formation

    Si le métier de cyberdocumentaliste est accessible à partir d’un diplôme de niveau bac +2 ou 3 en sciences de l’information, la plupart d’entre eux ont un niveau bac +5. Certains domaines spécialisés tels que le droit, l’économie ou les sciences peuvent nécessiter une double compétence en information-documentation. Une licence professionnelle en management des ressources numériques est une formation tout à fait adéquate.

    "Il faut avoir une bonne connaissance du terrain. L’interview d’un expert est direct, franc et convivial. Ils n’ont pas toujours conscience de leurs savoirs ou en surestiment certains" Jean-François Albouy est responsable knowledge management au sein du groupe Bel. Missions La mission d’un knowledge manager consiste....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    DOSSIER
    Gestion de l'info : dix métiers dans le vent

    Les métiers de la gestion de l’information portent bien d’autres étiquettes que celle de documentaliste, correspondant à une large diversité de compétences.

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Formulaire de recherche

    Le chiffre du jour

    134
    C'est le nombre d'institutions et associations qui ont siginé la Déclaration de Lyion de l'IFLA.

    Nous suivre

    Newsletter

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.