Publicité

Attentats : + 200 000 abonnés pour le compte Twitter de la police !

  • twitter 2.jpg

    Les internautes se sont rués sur les réseaux sociaux après les attentats du 13 novembre (Archimag)
  • Les attentats du 13 novembre dernier ont provoqué un engouement sans précédent vers les comptes Twitter des institutions policières, des politiques et des médias.

    + 200 000 abonnés pour le compte Twitter de la Préfecture de Police de Paris ! + 120 000 abonnés pour la ville de Paris ! + 95 000 abonnés pour François Hollande ! + 87 000 abonnés pour la police nationale !

    Les heures qui ont suivi les attentats du 13 novembre ont provoqué un engouement sans précédent vers les comptes Twitter des services de sécurité. Le compte de la Préfecture de Police de Paris e enregistré une hausse de 150 000 suiveurs dans les 48 heures qui ont suivi les attentats. A ce jour, plus de 236 000 personnes suivent ce compte. La Gendarmerie nationale voit également son nombre de suiveurs augmenter de façon considérable : + 35 000 followers. 

    Même emballement pour le pouvoir exécutif : + 90 000 pour l'Elysée, + 46 000 pour le ministère de l'Intérieur, + 40 000 pour Manuel Vals, + 38 000 pour le compte du gouvernement. Du côté de l'opposition, Nicolas Sarkozy (+ 36 000) et Marine Le Pen (+38 000) profitent également de cet enthousiasme.

    6,7 millions de retwwets pour "PrayforParis"

    Les médias sont également "de la fête" : + 105 000 pour Le Monde, + 97 000 pour l'Agence France Presse, + 89 000 pour BFM.

    Selon Twitter, le mot-dièse (hashtag) "PrayforParis" a été retweeté 6,7 millions de fois en seulement dix heures contre 6,3 millions de retweets de "JesuisCharlie" en l'espace de cinq jours.

    À lire sur Archimag

    Formulaire de recherche

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de posts diffusés par Barack Obama sur les réseaux sociaux au cours de ses deux mandats.

    Nous suivre

    Publicité

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.