Publicité

L'Ecole des chartes aura une nouvelle directrice à la rentrée 2016 : la médiéviste Michelle Bubenicek

  • michelle_bubenicek.jpg

    Michelle-Bubenicek
    Michelle Bubenicek lors de la journée d'études "Femmes criminelles, femmes victimes devant la justice. Une parole au féminin ?" le 17 décembre 2015 au Campus Villejuif du CNRS. (Capture d'écran)
  • Michelle Bubenicek succèdera le 1er septembre prochain à Jean-Michel Leniaud, qui dirigeait l'école depuis 2011. 

    Après Anita Guerreau-Jalabert, qui officia de 2001 à 2006, Michèle Bubenicek sera la deuxième femme (seulement !) à diriger l'Ecole nationale des chartes depuis sa création en 1821.

    Un décret du 5 juillet dernier annonce en effet la nomination à la tête de l'institution pour un mandat de cinq ans (renouvelable une fois) de cette professeure d'histoire du Moyen Âge à L'Université de Franche-Comté. Elle prendra ses fonctions le 1er septembre prochain.

    Sortie major de sa promotion

    Michelle Bubenicek connaît bien l'Ecole des chartes, qui se trouve depuis 2014 au 65 rue de Richelieu, pour y avoir soutenu sa thèse : Le pouvoir au féminin. Une princesse en politique et son entourage, en 1994, consacrée à Yolande de Flandre (1326-1395).

    Archiviste paléographe (elle est sortie major de sa promotion en 1994), elle est également conservatrice du patrimoine depuis 1995 et a obtenu son doctorat d'histoire médiévale à l'Université de Paris I - Panthéon-Sorbonne en 1998. Elle est "habilitée à diriger des recherches" (HDR) depuis 2010.

    Mes recherches portent sur l’histoire politique, juridique et sociale des XIVe-XVe siècles : genèse de l’Etat, royal et princier ; les femmes ; la noblesse, explique-t-elle sur le site de l'université de Franche-Comté ; Après avoir consacré ma thèse de doctorat à l’étude du gouvernement d’une grande dame du XIVesiècle, Yolande de Flandre, j’ai entamé de nouvelles recherches, à partir des sources bourguignonnes. Pour mon dossier d’habilitation, je me suis intéressée à la construction et à la réception du pouvoir de Philippe le Hardi, premier duc Valois de Bourgogne, en Franche-Comté, ainsi qu’à la noblesse comtoise (lignage comtal ; haute et moyenne noblesse, dont le lignage des Chalon). Je poursuis actuellement l’enquête sur : les divers modèles de construction étatique (dont l’Etat bourguignon) et leurs contre-modèles ; la noblesse bourguignonne de la fin du Moyen Age ; le droit bourguignon ; les femmes et leur droit.

    Ses ouvrages

    Auteure de "Quand les femmes gouvernent. Yolande de Flandre : droit et politique au XIVe siècle", publié en 2002, d'"Entre rébellion et obéissance. L'espace politique comtois face au duc Philippe le Hardi (1384-1404)", paru en 2013 et de "Meurtre au donjon L'affaire Huguette de Sainte-Croix", en 2014, Michelle Bubenicek a également dirigé l'ouvrage "Doléances. Approches comparées de la plainte politique comme voie de régulation dynamique des rapports gouvernants-gouvernés (fin XIIIe-premier XIXe s.)", à paraître en 2016. Elle prépare actuellement une biographie de Philippe le Hardi, "L'ambition et l'énergie", qui sera publié chez Belin. 

     

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    Images et vidéos envahissent en permanence nos écrans. Les sources et les flux se multiplient tandis que les organisations sont confrontées à la valorisation de leurs propres fonds. Pour mener leurs projets, qu’ils soient à visée patrimoniale ou de diffusion, elles doivent imaginer de nouvelles pratiques et de nouveaux usages. Se posent alors des questions d’accès à ces contenus aux formats variés, d’identification, de conservation des supports et des appareils, de gestion des droits, d’exploitation ou réexploitation des contenus. Points techniques, avis d’expert, méthodes, outils et retours d’expérience apportent les réponses nécessaires.

    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Indispensable

    Bannière BDD.gif