Publicité

Pour Europe 1, Sylvaine Denis met les grandes ondes en archives

  • Sylvaine-Denis.jpg

    sylvaine-denis
    "Bien que l’essentiel de ma carrière se soit passé ici, j’ai l’impression d’avoir fait plusieurs métiers" Sylvaine Denis. (DR)
  • Rencontre avec Sylvaine Denis, responsable de la documentation et des archives d'Europe 1. En poste depuis plus de 25 ans, elle a suivi de près les étapes de la numérisation et de l'arrivée d'internet, qui ont bouleversé la radio, mais aussi son quotidien. 

    "Ici Europe n°1, here is Europe number 1, Hier ist Europa nummer 1".

    Voici les tout premiers mots prononcés à l'antenne d'Europe 1 le 1er janvier 1955, à 6 heures 30 du matin. Cette pépite sonore fait partie du patrimoine inestimable accumulé depuis plus de 60 ans par la station : 70 000 heures de programmes et de reportages soigneusement archivés et en grande partie numérisés, qui font la fierté de la responsable de la documentation et des archives de la station, Sylvaine Denis : "Notre patrimoine sonore est incroyable, s'exclame-t-elle avec enthousiasme ; Europe 1 est d'ailleurs la seule radio généraliste privée à avoir conservé ses archives depuis sa création".

    Si la gardienne du temple est particulièrement attachée à son trésor, c'est parce que cela fait 25 ans qu'elle couve sa collection et la fait vivre. "C'est quasiment mon premier job", s'amuse cette passionnée de littérature, tombée par hasard dans la documentation.

    L'étincelle

    Originaire d'Angers, Sylvaine Denis s'engage après le bac dans des études littéraires tout en rêvant d'un métier plutôt original : choisir les musiques pour les films. Journalisme, cinéma, édition... La jeune femme se cherche pendant quelque temps.

    "C'est lors d'un job d'été à la bibliothèque municipale d'Angers qu'une stagiaire m'a parlé de l'Institut national des sciences et techniques de la documentation (INTD), se souvient-elle ; elle m'a dit que travailler dans la documentation permettait de vraiment entrer dans le document. Cela a créé l'étincelle". 

    Une fois diplômée, Sylvaine Denis s'oriente vers la radio. "J'étais attirée par la presse, mais pas par le papier, explique-t-elle ; je connaissais bien Europe 1 car c'était la radio qu'écoutaient mes parents, J'y ai donc postulé". Après un passage de trois mois chez Sygma Press, Sylvaine Denis entre au 26 bis rue François 1er, à Paris, le 31 janvier 1991. "Bien que l'essentiel de ma carrière se soit passé ici, j'ai l'impression d'avoir fait plusieurs métiers, poursuit-elle ; ils jalonnent toute l'histoire de l'archivage de la station". 

    Un service en mouvement

    C'est un tout petit service de deux personnes que découvre Sylvaine Denis à son arrivée au sein de la magnétothèque d'Europe 1, dont elle doit mettre en place l'informatisation. "C'était un peu notre bébé, explique-t-elle ; nous avons alors construit l'arborescence de la base de données et choisi les champs. Il y avait un côté "sur mesure" très intéressant".

    Moins de dix ans plus tard, en 1998, c'est à la numérisation de la station que Sylvaine Denis prend part. Europe 1 est alors la première radio généraliste à passer en production numérique. "Encore un chantier passionnant car le métier changeait à nouveau, poursuit-elle ; nous avons beaucoup travaillé avec les ingénieurs et des informaticiens pour mettre au point une base de données hyper moderne". 

    Autre tournant : celui de l'arrivée d'internet, fin 1999. Europe 1 décide alors de reprendre à son compte sa documentation papier, jusque-là réalisée par Hachette, en s'abonnant à un agrégateur de presse. Sylvaine Denis assume presque seule cette nouvelle tâche jusqu'à ce que la station accepte enfin, en 2005, d'ouvrir deux nouveaux postes : "La direction avait alors décidé de mettre davantage en avant le patrimoine de la station en créant des émissions entièrement dédiées à ses archives, explique-t-elle ; nous avions désormais un rôle éditorial à jouer car c'est nous qui choisissions les documents à partir du thème de l'émission".

    S'attacher à son fonds

    Enfin, c'est sous l'impulsion d'Anne Fauconnier, nommée secrétaire générale d'Europe 1 en 2007, que la valorisation commerciale des archives est amorcée. Leur vente servira à financer la préservation des documents conservés dans les caves de la station.

    "Cette évolution du service fait que je ne me suis jamais lassée", s'enthousiasme Sylvaine Denis. Il faut dire que les journées de cette passionnée de cuisine et de musique ne ressemblent jamais aux précédentes : "Nous nous répartissons toutes ces tâches par demi-journées, explique-t-elle, depuis l'indexation de ce qui a été diffusé la veille à la documentation, en passant par la recherche d'archives pour les émissions et la valorisation. C'est ça la documentation : ça bouge !"

    Et n'allez surtout pas dire à cette mère de famille épanouie que rester 25 ans dans la même station est un problème : "Selon moi, la doc et les archives sont des métiers où le fait de rester longtemps est un plus : non seulement on s'attache à son fonds, mais on le connaît toujours mieux !". 


    Elle like :

    • Son livre préféré : Les 20 livres des Rougon-Macquart, d'Emile Zola. Je me suis amusée récemment à tous les relire dans l'ordre.
    • Son plat préféré : Un plateau de fruits de mer.
    • Son émission de radio préférée : Un Europe Midi présenté par Jacques Paoli, dans les années 60.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.