Publicité

Patrick Peccatte, le fort en maths qui redocumente l'image

  • Patrick_Peccatte.jpg

    Patrick_Peccatte
    Patrick Peccatte : "Le web est un vrai foutoir, mais je le prends tel qu’il est !" (Crédit : Alain François)
  • Rencontre avec Patrick Peccatte, chercheur associé au sein du laboratoire d'histoire visuelle contemporaine (Lhivic/EHESS) et qui anime depuis dix ans le projet documentaire collaboratif PhotosNormandie.  

    L'année qui commence sera pour lui l'occasion de célébrer le dixième anniversaire du projet collaboratif PhotosNormandie. Depuis 2007, Patrick Peccatte anime (avec Michel Le Querrec) cette communauté qui a pour ambition d'améliorer les légendes de 3 800 photographies et 300 films historiques de la Bataille de Normandie (juin-août 1944). Ce fonds documentaire que l'on doit aux armées etats-unienne et canadienne présente en effet une particularité : il est peu documenté et contient de nombreuses erreurs de localisation et inexactitudes diverses.

    Ces milliers de photographies et ces centaines de films ont été chargés sur la plateforme Flickr et sur YouTube. Les internautes sont invités à enrichir les légendes et à corriger les erreurs. "J'aime dire que PhotosNormandie a été le premier projet de ce type et qu'il était précurseur en 2007. Aujourd'hui, plus de cent institutions comme la Bibliothèque du Congrès à Washington utilisent ce moyen pour améliorer leurs métadonnées. Ce qui est remarquable, c'est que dix ans après, ce fonds continue d'être enrichi par les internautes", se réjouit Patrick Peccatte.

    INTD-Cnam et informatique documentaire à Jussieu

    Souvent invité à parler de ce projet documentaire collaboratif devant des publics de documentalistes et d'archivistes, Patrick Peccatte n'est pas en terre inconnue. Ce diplômé de l'INTD-Cnam connaît bien les rouages de l'informatique documentaire. Il les connaît d'autant mieux qu'il a d'abord entrepris des études de mathématiques et qu'il a enseigné cette discipline pendant plusieurs années dans sa Normandie natale. Cette solide formation scientifique l'a notamment conduit à travailler sur les bases de données. Parallèlement à l'INTD, il s'inscrit à Jussieu et poursuit ce que l'on appelait au début des années 80 une maîtrise d'informatique documentaire : "L'université de Jussieu était alors conforme à sa réputation, c'est-à-dire impersonnelle, grise et vétuste, mais l'enseignement qui était dispensé était de très bonne qualité et j'ai beaucoup apprécié ce passage à Jussieu et à l'INTD". 

    Ses études achevées, Patrick Peccatte trouve un premier poste dans une grande institution documentaire publique. Puis rejoint Hachette où il conçoit des outils informatiques dédiés aux journaux du Groupe : Elle, Parents... Quelques années plus tard, c'est au sein du Groupe L'Expansion qu'on le retrouve, là aussi pour développer des solutions informatiques dédiées au circuit de copies des journalistes. Ces deux postes lui prennent beaucoup de temps, mais il trouve l'énergie pour traduire des textes du philosophe américain Hilary Putnam notamment Philosophie de la logique (Editions de l'Eclat, 1998) et publie ses propres réflexions sur les sciences dans un ouvrage exigeant : La consistance rationnelle, critique de la raison démarcative (Aubin Imprimeur, 1996). Les nuls en mathématiques passeront leur chemin !

    Le web tel qu'il est

    Après avoir monté sa propre entreprise spécialisée dans les technologies XML (Soft Experience), Patrick Peccatte se consacre aujourd'hui à l'étude de la culture visuelle au sein du laboratoire d'histoire visuelle contemporaine (Lhivic/EHESS) où il est chercheur associé : "Il s'agit de comprendre pourquoi le regard et le contexte de publication ont autant d'importance que l'image que nous regardons. Par exemple, on peut être frappé de constater que l'image du dinosaure dans la culture populaire donne lieu à des figures récurrentes de cruauté et d'affrontements avec les hommes... alors que les hommes et les dinosaures ne se sont jamais rencontrés !"

    Sans surprise, Patrick Peccatte passe beaucoup de temps sur la toile pour réfléchir à notre culture visuelle : "Le web est un vrai foutoir, mais je le prends tel qu'il est !"

    Voir aussi le blog : dejavu.hypotheses.org


    Il like

    Son film préféré : L'homme qui tua Liberty Valance (John Ford, 1962). Sa construction en flash back est une véritable méditation désenchantée sur la légende et la vérité, la force et la loi, la rumeur et l'information...

    Son livre préféré : Preuves et réfutations (Imre Lakatos, Hermann, 1984). Un ouvrage exigeant, mais qui se lit facilement. Il montre que les mathématiques sont une activité humaine, faite d'essais et d'erreurs, assez expérimentale.

    Sa ville préférée : Lisbonne pour ses rues escarpées, son architecture, ses musées, le Tage. Sans oublier son histoire et ses petits restaurants.

     

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.