Publicité

Le ministère des Affaires étrangères lance sa "bibliothèque diplomatique numérique"

  • bibnum_minorsay.jpg

    Cérémonial de la Cour de France destiné aux ambassadeurs et ministres étrangers publié en 1818 (Archives diplomatiques)
  • Plusieurs milliers de documents produits par le Quai d'Orsay sont désormais librement consultables en ligne.

    C'est une bonne nouvelle pour les chercheurs en sciences politiques qui ne peuvent se rendre sur le site des Archives diplomatiques à La Courneuve (Seine Saint-Denis). Le ministère des Affaires étrangères lance sa "bibliothèque diplomatique numérique" et donne accès à l'un des plus importants fonds diplomatiques du monde. Plusieurs milliers de documents patrimoniaux sont d'ores-et-déjà consultables en ligne : traités, accords et conventions, protectorats et mandats français, publications officielles...

    On y trouve par exemple la Convention conclue en 1882 entre la France et la Suisse portant sur la propriété littéraire et artistique. On y trouve également le "Manuel diplomatique et consulaire (aide-mémoire pratique des chancelleries)" édité en 1905 qui avait pour objectif de "résumer méthodiquement tous les textes qui régissent le service des chancelleries en un seul volume".

    Recherche plein texte

    Il est possible d'accéder aux fonds numérisés du Quai d'Orsay par thèmes (histoire diplomatique, droit international...) ou via un moteur de recherche à facettes. 
    Très utile, la recherche plein texte permet de gagner un temps considérable dans la recherche d'occurences. Chaque document numérisé peut également être téléchargé pour impression et partagé par courriel.

    Au moment de son lancement, cette nouvelle ressource documentaire compte des milliers de documents et sera régulièrement enrichie.

    "Gallica marque blanche"

    "La bibliothèque diplomatique numérique s’inscrit dans le cadre d’une coopération plus large entre le ministère de l’Europe et des affaires étrangères et la Bibliothèque nationale de France" souligne le Quai d'Orsay qui est un pôle documentaire associé de la BnF depuis 2009.

    Développée dans le cadre du dispositif "Gallica marque blanche", la bibliothèque diplomatique numérique constitue le cinquième partenariat de ce type entre la BnF et une institution française. 

    Sur le même sujet : Jean-Yves Le Drian rend hommage aux archivistes "travailleurs de l'ombre qui incarnent notre mémoire et notre avenir"

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    30 000 euros, c'est l'amende infligée par la Cnil à l'OPH de Rennes Métropole

    Recevez l'essentiel de l'actu !


    Indispensable

    Bannière BDD.gif