Publicité

Imprimer son propre livre à la bibliothèque, c'est possible !

  • livre bib.jpg

    De quoi contourner le difficile barrage de la maison d'édition... (Pixabay/kshelton)
  • On ne viendra plus seulement à la bibliothèque pour lire ou emprunter des livres, mais aussi pour en fabriquer...

    L'investissement représente près de 46 000 euros (68 000 dollars canadiens). La bibliothèque de Toronto a cassé sa tirelire pour s'équiper d'une presse Asquith, sorte de très gros photocopieur permettant la mise en page d'un fichier texte et son impression sous la forme d'un véritable livre. Et les usagers de l'établissement ont de quoi se réjouir puisque ce tout nouveau service est on ne peut plus accessible, avec un coût de 15 dollars par livre (145 dollars pour 10 exemplaires de 150 pages).

    Que vous souhaitiez imprimer l'histoire de votre famille, vos recettes de cuisine préférées, le prochain polar à succès ou votre thèse sur les orangs-outans, ce nouveau service s'adapte à tous les types de contenus. La bibliothèque proposera même des cours de formatage de manuscrit avant impression, de quoi transformer ses usagers en experts de l'autoédition.

    La naissance d'un livre

    Enfin, de part sa conception, la presse Asquith constitue à elle seule une véritable attraction : en effet, les panneaux latéraux en plastique transparents dont elle est équipée permettent de suivre toutes les étapes du processus d'impression. "On peut littéralement voir la fabrication de la couverture, le découpage, l'assemblage et la reliure des pages, a expliqué l'auteur torontoise Nina Munteanu à Radio Canada, qui a pu tester la machine ; "assister au processus est comme être témoin d'une naissance", a-t-elle ajouté.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    21
    C'est le taux de lecteurs français qui lisent un ouvrage sur liseuse, sur tablette ou sur téléphone.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.