Publicité

Europeana relooke sa plateforme, qui devient Europeana Collections

  • europeana.jpg

    La nouvelle page d'accueil du portail Europeana Collections. (DR)
  • La plateforme est allée jusqu'à changer son propre nom, qui devient aujourd'hui Europeana Collections.

    La bibliothèque numérique européenne s'offre une nouvelle jeunesse. Huit ans après son lancement, Europeana vient de relooker le design de son portail internet afin d'offrir à ses visiteurs une expérience à la fois plus agréable et surtout plus claire. Une refonte destinée à aider les internautes à naviguer plus facilement et à mieux appréhender ses collections dont l'ampleur reste, il faut l'avouer, assez nébuleuse. Cette démarche passe d'ailleurs par un changement de nom : d'Europeana, la plateforme devient aujourd'hui Europeana Collections.

    Une recherche améliorée

    Europeana, c'est aujourd'hui 48 838 151 oeuvres d'art, objets, livres, vidéos et sons issus des collections numérisées issues de plus de 3 300 institutions européennes, telles que la Bnf ou le Louvre. Difficile pourtant de s'y retrouver parmi les longues listes de résultats qu'engendre la moindre recherche. La plateforme annonce avoir justement travaillé à l'amélioration de ses outils et filtres de recherche, et même avoir ajouté de nouvelles nuances pour la recherche d'images avec tonalité de couleur. 

    Moins de clics

    Autre promesse d'Europeana : vous perdrez désormais moins de temps à cliquer, et passerez plus de temps immergé dans le contenu culturel, grâce à des aperçus grand format, des fonctions "zoom" pour les images haute-résolution, un bouton de lecture instantanée pour les sons et les vidéos, et même une nouvelle option de téléchargement. De plus, la bibliothèque numérique européenne tient à clarifier les informations de copyright afin que chacun sache exactement ce qu'il a le droit de "faire" avec les trésors dénichés sur sa plateforme. Et avec près de 3 millions d'articles de qualité supérieure sous licence libre, il y a de quoi faire !

    Tri par thématiques

    Enfin, souhaitant donner plus de visibilité à ses collections, Europeana annonce les avoir organisées par thématiques telles que Europeana Musique ou encore Europeana Histoire de l'art. La mode et les articles de presse devraient suivre prochainement. 

     

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.