Publicité

Une bibliothèque fabrique une prothèse pour une petite fille grâce à son imprimante 3D

  • Katelyn01.jpg

    La petite Katlyn Vincik, fière de sa prothèse de main, réalisée par l'Harris County Public Library du Texas. (Harris County Public Library)
  • Quand le personnel d'une bibliothèque et des bénévoles se servent de l'imprimante 3D d'un fablab pour changer la vie d'une petite fille.

    "Maintenant, nous pouvons nous tenir la main". C'est avec ces premiers mots, adressés à sa petite soeur, que Katelyn Vincik a réagi lorsqu'elle a essayé sa prothèse pour la première fois. Cela faisait plus d'un an que la petite fille de 5 ans, née sans main gauche suite à une malformation, était sur liste d'attente pour recevoir une prothèse de la main. Contactée par la famille, la bibliothèque publique du comté de Harris (Texas), aux Etats-Unis lui en a fabriqué une à l'aide de son imprimante 3D.

    "Le père de Katelyn nous a contacté afin de savoir si nous serions en mesure d'imprimer une prothèse avec notre imprimante 3D, a déclaré Patrick Ferrel, responsable du laboratoire d'innovation de la bibliothèque ; nous avons été francs avec la famille : nous avions confiance en notre capacité à en faire une, mais aucun d'entre nous n'avait d'expérience spécifique sur les prothèses".

    Le fablab part en campagne

    Pour concevoir la prothèse, un groupe de bénévoles du fablab de la bibliothèque a pris les mesures du bras de Katelyn et utilisé le design open source de l'Unlimbited Arm, conçu par des bénévoles de la communauté E-Nable, en Grande-Bretagne. Déjà testée et adoptée par de nombreux utilisateurs dans le monde, cette prothèse est reconnue pour être une bonne alternative aux prothèses professionnelles bien plus chères.

    Disposant de doigts et d'un pouce, colorée en rose et violet (ses couleurs préférées), la prothèse est attachée au bras de Katelyn à l'aide de sangles velcro et contrôlée par son coude. C'est Patrick Ferrell lui-même qui a effectué les deux heures de route séparant la bibliothèque du domicile des Vincik, pour apporter la prothèse à la petite fille.

    "C'est juste incroyablement satisfaisant"

    "J'étais nerveux, explique-t-il ; je craignais qu'elle ne fonctionne pas, qu'elle ne lui aille pas ou qu'elle n'en veuille pas. Il a été vraiment très enthousiasmant de la voir sortir la prothèse du sac pour la mettre à son bras. Déjà pétillant et lumineux, son sourire est devenu encore plus brillant qu'avant !"

    "Nous aidons chaque jour des usagers à trouver des livres, ou ce genre de choses, a déclaré Jim Johnson, directeur de la bibliothèque. Et nous pouvons, dans une certaine mesure, nous impliquer personnellement avec eux, lorsqu'ils nous racontent leur vie, par exemple. Mais, réussir à impulser une vraie différence dans la vie d'une personne, et dans ce cas, dans la vie d'une petite fille, c'est juste incroyablement satisfaisant".

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    Toutes les bibliothèques ont entamé leur transformation numérique. Mais proposer des services et des contenus numériques suppose de s’appuyer sur de nouveaux modèles. Les bibliothèques deviennent autant des lieux d’apprentissage que des lieux de vie. Côté bibliothécaires, la fonction de médiation prend de l’ampleur. Faisant le point sur la situation actuelle des bibliothèques publiques et universitaires, ce guide pratique s’intéresse aussi au choix de leurs équipements à travers de nombreux retours d’expérience.

    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.