Publicité

L’intelligence artificielle au service des data center de Google

  • datacenter_google.jpg

    datacenter_google
    Les data center de Google sont refroidis par de l’intelligence artificielle (IA). crédits : pixabay.com
  • L’intelligence artificielle (IA) est une technologie à fort potentiel dont les applications ne cessent de croître. 

    L'intelligence artificielle est déjà utilisée par les géants de l’industrie des semi-conducteurs (Qualcomm, AMD, Intel, NVIDIA…) pour personnaliser et réguler les performances des puces qu’ils conçoivent. Google note d'ores et déjà une baisse de 30% de la consommation énergétique de ses data center (centres de données) grâce à l'intelligence artificielle. 

    Avec elle, il est désormais possible de faire fonctionner des puces intégrant des contrôles automatiques plus fins afin de garantir des montées en fréquence, des températures et des économies d’énergie plus agressives ainsi qu’une meilleure régulation de ces dernières.

    L'intelligence artificielle gère le refroidissement des data center

    De nouveaux systèmes plus intelligents et plus fiables sont développés par les équipes de Google pour gérer au quotidien le refroidissement de ses data center. La société espère ainsi tirer le meilleur parti de ses installations informatiques, tout en réduisant leur consommation énergétique globale.

    Depuis plusieurs mois, Google aurait décidé d’appliquer la solution miracle adoptée par ses pairs en confiant le refroidissement de ses data center à une intelligence artificielle basée sur le cloud. Ils nécessitent, cependant, d’utiliser des systèmes de refroidissement extrêmement performants pour garantir leur fonctionnement optimal.

    Comment ça fonctionne ?

    Une capture de l’état du système de refroidissement des data center est effectuée toutes les cinq minutes via l’IA de Google. Elle enregistre par la même occasion les données fournies par les milliers de capteurs qui y sont disséminés. Ces informations alimentent ensuite des réseaux neuronaux profonds qui aident à prédire l’impact de différents scénarios de régulation envisageables sur la consommation énergétique future et à choisir la meilleure option.

    « Le système d’intelligence artificielle identifie ensuite quelles actions permettront de minimiser la consommation énergétique tout en garantissant le respect des contraintes de sécurité. Ces actions sont ensuite transmises au data center, elles sont alors vérifiées par le système de contrôle local et ensuite mises en application », a précisé le groupe dans un article de blog.

    Une réduction de 30% d'énergie

    Google note que son IA dédiée au refroidissement de data center a déjà permis de réduire de 30 % la quantité d’énergie qui était habituellement nécessaire à la réalisation de cette opération et l’entreprise s’attend à ce que ces chiffres soient revus à la hausse à l’avenir. La firme de Mountain View estime que, sur le long terme, il n’est pas exclu que cette technologie trouve des applications dans d’autres environnements industriels.

     

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    34 milliards de dollars c'est la somme dépensée par la société IBM pour devenir numéro un sur le marché du cloud computing.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Nouveaux membres