Article réservé aux abonnés Archimag.com

Adopte un robot : et si Nao faisait bientôt partie de votre vie ?

  • Nao_robot.jpg

    Nao-robot
    Nao peut distinguer cinq émotions humaines différentes : la joie, la surprise, la tristesse, la colère et l’expression neutre. (SoftBank Robotics)
  • Il a dix ans, il est haut comme trois pommes et symbolise pourtant la quintessence de l'expertise française en matière de robotique. Nao, le robot humanoïde créé par Aldebaran Robotics en 2006 ne cesse de surprendre ceux qu'il croise. Rencontre avec ce petit specimen hors du commun qui pourrait bientôt faire partie de votre quotidien. (Ses chiffres, son design, ses émotions et des infos insolites !)

    Quelques questions sur Nao à Rodolphe Gélin, responsable de l'équipe innovation de SoftBank Robotics. 

    robot_nao1 - Comment Nao est-il né ?

    La start-up française Aldebaran a été fondée en 2005 par Bruno Maisonnier qui est parti du principe que les gens ne disposaient pas encore d'un robot chez eux pour la simple et bonne raison qu'il n'existait pas de produit, bien que la technologie soit déjà suffisamment avancée pour cela.

    Le premier prototype de Nao a été présenté au public en 2006, mais il a fallu attendre l'année suivante et notre premier client, la RoboCup (1), pour qu'il commence à être industrialisé et amélioré. Sa première version aboutie, la V2, a été livrée aux participants de l'événement en mars 2008.

    Nao, qui a beaucoup évolué en dix ans, en est aujourd'hui à sa cinquième version, mais n'est pas encore disponible pour le grand public. Nous sommes actuellement en train de peaufiner son design pour qu'il corresponde aux normes européennes, notamment pour les enfants, et souhaitons encore enrichir son contenu pour que l'expérience utilisateur soit la plus complète possible.

    2 - Pourquoi Nao n'est-il plus vraiment français ?

    Malgré ses bonnes premières années de développement, Nao est longtemps resté centré sur le marché de la recherche et de l'éducation. Aldebaran a donc recherché des investisseurs pour franchir l'étape du marché grand public et c'est la société japonaise SoftBank, séduite par notre expertise française, qui a répondu présent. Ce qui intéressait alors la holding nippone, c'était de développer un robot pour accueillir les clients dans les magasins. Notre collaboration a commencé avec la création du robot Pepper, qui a été présenté en 2014 au Japon, et a abouti au rachat d'Aldebaran en 2015, qui a changé de nom l'été dernier et est devenu SoftBank Robotics Europe. 

    3 - Que peut faire Nao ?

    La forme humanoïde de Nao lui permet de bouger de façon spectaculaire. Il peut percevoir son environnement et se repérer dans l'espace grâce à ses sonars et à ses multiples capteurs sur la tête, les mains et les pieds. Il est équipé de micros et haut-parleurs qui lui permettent d'entendre et de parler pou....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag
    La veille est une discipline bien installée, mais parfois ronronnante, quand elle n’est pas prise de doute sur son efficacité ou sa place dans l’organisation. Dès lors, il est temps de faire un peu d’introspection et de se réinterroger sur son métier et ses pratiques.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.