Publicité

Alerte : des robots bibliothécaires envahissent les bibliothèques de Singapour

  • ASTAR.jpg

    Les robots AuRoSS en plein travail. (Crédit: © 2016 A * STAR Institut for Infocomm Research)
  • Un nouvel exemple de l'apport des systèmes informatiques et des nouvelles technologies pour les bibliothèques.  

    99 % de précision. C'est le taux de réussite obtenu par des bibliothécaires d'un nouveau genre testés récemment dans plusieurs établissements de Singapour. Baptisés AuRoSS, ces robots dédiés au scan de rayonnages ont été mis au point par des chercheurs de l'Institut A*Star for Infocomm Research afin de soulager les bibliothécaires de tâches subalternes et chronophages.

    Travail de nuit

    Leur rôle : naviguer la nuit dans les allées de bibliothèques en scannant le code RFID de chaque ouvrage et mettre chaque matin à la disposition du personnel (humain) de la bibliothèque un rapport dressant la liste des livres manquants ou mal rangés. Aux professionnels ensuite de les récupérer ou de les remettre à leur place.

    La main d'oeuvre humaine reste donc encore nécessaire, mais bien mieux employée et surtout plus disponible ensuite pour des tâches à valeur ajoutée (médiation, conseils, animations, communication, etc).

    Irréprochable

    C'est grâce à son laser et à ses capteurs à ultrasons qu'AuRoSS peut naviguer dans le labyrinthe parfois complexe des étagères des établissements. Et ce avec une précision au centimètre près : ni trop loin des codes RFID, ni trop près du plateau des étagères. Les tests réalisés dans différentes bibliothèques de Singapour ont révélé une efficacité quasi irréprochable du robot sur roulettes, même sur des étagères courbes.

    Invasion

    Les nouvelles technologies semblent ainsi prendre d'assaut les bibliothèques. Rappelons que l'un des premiers robots bibliothécaires, Hugh, pourrait prendre officiellement son poste au sein de la bibliothèque universitaire d'Aberystwyth, au Pays de Galles, à la rentrée de septembre 2016. Conçu pour répondre aux demandes formulées oralement par les étudiants, il pourra leur dire où le livre souhaité est rangé ou leur montrer sur quelle étagère se trouvent les ouvrages traitant du sujet qui les intéresse.

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    Au sommaire

    - Enquête 2016 : la gouvernance de l’information, un impératif pour les organisations
    - Où en est le PNB ?
    - Case management : de la souplesse dans les process​​
    - Architecture de l'information et compétences

    DOSSIER L'intelligence artificielle : croquez dedans !​

    L’intelligence artificielle est là. Elle apparaît aujourd’hui dans de nombreuses applications de notre vie professionnelle. Capable d’apprendre et de travailler sur des masses considérables de données, elle n’est qu’au début des avancées qu’elle permet.

    Et aussi :
    - L’ECM passe au big data
    - Réussir le marketing de son service en 5 étapes
    - Kentika automatise la veille presse de la Ville de Lyon
    - L’université catholique de Louvain se convertit​ au learning center
    - Les plateformes collaboratives : enjeux juridiques​
    - Favoris : correcteurs orthographiques​​
    - Les vies multiples d’Odile Contat
    - François-Bernard Huyghe : « Le numérique a démocratisé la désinformation »
    - L’innovation en mode « ouverture »
    + Archimag store et Archi...kitsch

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.