Publicité

Google vous suit à la trace

  • google_maps.jpg

    Google_maps
    La firme américaine récolte vos données via Google Maps. crédits : pixabay.com
  • Google traque vos déplacements au mètre près, via son appli Maps si l'option "historique des positions" est activée. Mais désactiver cette fonctionnalité n'empêche pas le géant américain de récolter des données vous concernant, révèle l'agence AP.

    L'agence de presse a mené une enquête avec l'aide d'un chercheur de l'université de Princeton qui a voyagé avec un téléphone fonctionnant sous Android. Elle révèle qu'il existe une autre option pour suivre les différentes localisations de propriétaires de smartphones Android ou d'iPhones qui utilisent Google pour obtenir des cartes ou faire leurs recherches. 

    Par exemple, Google stocke un instantané de votre position lorsque vous ouvrez simplement son application Maps. Des mises à jour quotidiennes et automatiques sur les téléphones Android, permettent de savoir où vous vous trouvez. Et certaines recherches qui n'ont rien à voir avec la localisation, comme les “cookies”, identifient votre latitude et longitude précises et les enregistrent sur votre compte Google.

    "Activités sur le web et les applications"

    Appelée "Activités sur le web et les applications", l’application est activée par défaut et ne montre apparemment pas de façon évidente, qu'elle traque vos moindres déplacements.

    Elle enregistre sur votre compte Google une multitude d'informations depuis les applis et sites Google pour vous "permettre de faire des recherches plus rapidement, d'obtenir de meilleures recommandations et davantage d'expériences personnalisées dans Maps, Recherche et d'autres services de Google", indique Google.

    En désactivant cette option — vous pouvez le faire en suivant les instructions suivantes —, vos activités sur votre smartphone ne seront plus stockées sur votre compte Google.

    Protéger sa vie privée

    Sean O'Brien, un chercheur du laboratoire de Yale dédiée aux questions de la vie privée interrogé par AP, a déclaré que c'est "peu sincère" de la part de Google de continuer à enregistrer ces emplacements même si les utilisateurs ont désactivé l'option "historique de positions", ajoutant "c'est quelque chose que les gens devraient savoir". 

    Un porte parole de l’entreprise a déclaré dans un communiqué que “Google peut utiliser l’historique des positions pour améliorer l’expérience utilisateur de différentes manières”. Il ajoute : "nous fournissons des descriptions claires de ces outils et des contrôles robustes pour que les utilisateurs puissent les activer ou les désactiver et supprimer leurs historiques à tout moment."

    La question de la confidentialité touche environ deux milliards d’utilisateurs d’appareils qui exécutent le logiciel d’exploitation Android de Google et des centaines de millions d’utilisateurs d’iPhone à travers le monde qui utilisent Google Maps pour la localisation. Il est donc primordial de savoir utiliser ce service à bon escient.

     

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    34 milliards de dollars c'est la somme dépensée par la société IBM pour devenir numéro un sur le marché du cloud computing.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Nouveaux membres