Article réservé aux abonnés Archimag.com

La Société du Grand Paris lance sa bibliothèque participative

  • Igor nouvel ouvrage.jpg

    Page d'accueil de la bibliothèque IGOR (SGP)
  • Sommaire du dossier :

    La Société du Grand Paris vient de lancer une plateforme numérique qui permet à ses collaborateurs d'emprunter des documents grâce à un QR code. Depuis, un ordinateur, une tablette ou un smartphone, les usagers accèdent à un fonds documentaire sans passer par la case guichet. 

    C'est l'un des plus importants projets urbanistiques de ces dernières décennies. Le Grand Paris avance à marche régulière et ne manque pas d'ambitions : construction d'un nouveau réseau de transports, création d'une ville durable et inventive, transformation d'une agglomération en métropole capable de rivaliser avec Londres ou Berlin...

    Pour mener à bien un tel chantier, des ingénieurs travaillent de concert avec des urbanistes et des architectes. Point commun entre tous ces corps de métier : ils ont besoin d'une documentation et d'ouvrages de pointe.

    "Nous disposions jusqu'ici d'un fonds de plusieurs centaines d'ouvrages spécialisés et généralistes. Malheureusement, cette bibliothèque n'était guère visible car seul un fichier Excel proposait un descriptif de notre fonds documentaire", explique Aude Zeiler, responsable documentation et archives de la Société du Grand Paris. Décision a donc été prise de créer une "bibliothèque dynamique, accessible et participative". 

    Baptisée Igor (information et gestion de nos ouvrages et revues), cette plateforme vient d'être lancée au sein de la Société du Grand Paris. Accessible sur tous les supports, ordinateur, tablette et smartphone, elle permet de retrouver l'intégralité des ouvrages professionnels et techniques détenus par la bibliothèque de la SGP. 

    Flashez, empruntez !

    Pour l'utilisateur, l'accès aux documents est désormais d'une fluidité à toute épreuve. Il lui suffit de saisir le livre de son choix et de flasher le QR code apposé sur la couverture. Le livre peut alors être emprunté sans formalité supplémentaire ! Comme dans une bibliothèque classique, l'emprunt court sur une durée de trois semaines renouvelable une fois. Le QR code permet également d'accéder à une notice détaillée du livre ou de réserver un ouvrage si celui-ci est déjà emprunté.

    "Je souhaitais créer une bibliothèque à l'image du projet Grand Paris : innovante et tournée vers l'utilisateur", souligne Aude Zeiler. 

    L'idée du QR code, bien que peu répandue dans le monde des bibliothèques, a été retenue car déjà largement utilisée par les mobinautes. Elle ne devrait donc pas dérouter les utilisateurs professionnels de la Société du Grand Paris. Et afin de donner vie à la bibliothèque, Igor s'incarne à travers un personnage qui présente la bibliothèque et accompagne l'utilisateur.

    Retour d'expérience

    Un soin particulier a été apporté à l'interface d'Igor. Epurée et facile à prendre en main, elle propose dès la page d'accueil de visualiser les nouveautés (ouvrages ou abonnements). 

    Lancée officiellement le 26 mai dernier, Igor permettra aux documentalistes d'avoir une visibilité inédite sur les emprunts réellement effectués par les usagers.

    "Nous pourrons ensuite ajuster le tir au fur et à mesure des statistiques", explique Aude Zeiler. D'ici six à huit mois, Igor fera l'objet d'un premier retour d'expérience. 


    + repères

    La Société du Grand Paris

    Créée en 2010, la Société du Grand Paris (SGP) est un établissement public chargé de réaliser le nouveau métro automatique du Grand Paris : construction de nouvelles lignes, aménagement de gares, création d'interconnexions... Le projet Grand Paris Express sera composé de quatre lignes de métro d'une longueur totale de 200 kilomètres et de 68 nouvelles gares. A moyen terme, 90 % des Franciliens habiteront à moins de deux kilomètres d'une gare. L'entrée en service de ces nouveaux équipements ferroviaires se fera progressivement de 2020 à 2030.

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Tiraillées entre les demandes d’extension de leurs horaires et la question du prêt numérique, les bibliothèques se bougent pour faire évoluer autant leurs murs que la manière de les aménager et de les outiller.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.