Publicité

Insolite : ils créent une robe qui devient transparente lorsqu'on s'active sur les réseaux sociaux

  • 1 actu robe réseaux sociaux CJO.jpg

    Les différents écrans dont est composée la robe sont apposés sur une matière souple imprimée en 3D. (DR)
  • A quoi bon nous camoufler quand nos vies sont exposées sur les réseaux sociaux ?

    Avec les réseaux sociaux, rares sont les pans de notre vie relevant encore de l'intime. N'hésitant plus vraiment à communiquer sur nos idées, nos goûts, notre vie privée et même sur les photos illustrant les grands moments de notre existence, nous permettons à Google, Facebook ou encore Twitter d'accéder à nombre de données personnelles. Totalement exposées sur le web, nos vies y sont littéralement mises à nu.

    Xuedi Che et Pedro Oliveira, deux designers de l'Université de New York, ont souhaité "matérialiser" cette idée en créant X.pose, une robe qui devient transparente à mesure que la personne qui la porte devient active sur les réseaux sociaux.

    Quand les données contrôlent la robe

    Concrètement, lorsque la femme se connecte à Facebook depuis son smartphone, relié en bluetooth à sa robe, celle-ci devient moins opaque. Et plus sa publication sera personnelle, plus la robe deviendra transparente. En effet, c'est la somme des données partagées sur les réseaux sociaux, contrôlées par la plateforme électronique Arduino, qui détermine le degré de transparence de la robe. Celle-ci activera ou désactivera les écrans recouvrant les différentes parties de la robe, réservées à Facebook ou Twitter. En communiquant à leur façon sur la cause (fort louable !) de la nécessaire protection de nos données personnelles, ces créateurs n'auront pas manqué de confirmer ce fameux cliché séculaire : le message passera d'autant mieux que la femme sera dénudée !

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    21
    C'est le taux de lecteurs français qui lisent un ouvrage sur liseuse, sur tablette ou sur téléphone.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.