Publicité

Le CNNum réclame la suspension du "fichier monstre"

Le 07/nov/2016   Selon le Conseil national du numérique (CNNum), les conséquences de l'élargissement des prérogatives du fichier des Titres électroniques sécurisés (TES) ont été minimisées. Celles-ci pourraient être graves en termes de sécurité et de respect des droits et des libertés des 60 millions de citoyens qu'elle concerne. Il demande la suspension de sa mise en oeuvre.
  • Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    c’est la somme que permettrait d’économiser les chatbots aux entreprises, chaque année, d’ici 2023, contre 6 milliards en 2018.

    Recevez l'essentiel de l'actu !