Article réservé aux abonnés Archimag.com

Veilleurs, suivez les conseils de ces deux professionnelles !

  • tasse_ordi.jpg

    ordinateur-travail
    "Les veilleurs doivent être capables d’analyser un contexte et de proposer des recommandations pour réagir face à une situation critique" Yasmine Khalouch, consultante senior chez Squad Reputation. (DR)
  • Comment mener une veille au quotidien et quels outils utiliser ? Deux veilleuses nous expliquent leurs méthodes et dévoilent les logiciels (payants et gratuits) qu'elles utilisent dans le cadre de leurs missions. À leurs yeux, les logiciels ne font pas tout et les professionnels de la veille doivent être dotés de vraies capacités d'analyse et de synthèse. 

    Barros-ArchimagDans un article récemment publié dans Archimag, le consultant et formateur Christophe Deschamps pointait les sept erreurs fatidiques à ne pas commettre dans le domaine de la veille. Aujourd'hui, la parole est aux praticiens. À celles et ceux qui veillent quotidiennement dans le cadre de leur activité professionnelle. Quels sont leurs outils ? Quelles sont leurs méthodes ? Quels sont leurs conseils ?

    Pour Anne-Charlotte Collet, "la veille est un métier encore méconnu, mais qui demande de la réactivité et surtout de la curiosité. Il faut se lancer et ne pas hésiter à tester tous les outils disponibles !" Après avoir été rédactrice au sein de l'agence Mediaveille, elle occupe depuis 2013 un poste d'analyste-veilleuse. Côté outils, elle utilise la version professionnelle de la plateforme Talkwalker. Orienté e-réputation, le logiciel lui permet de mener une veille sur la base de mots-clés soigneusement sélectionnés avec les clients de Mediaveille. "Talkwalker est très utile pour monitorer les réseaux sociaux. Il fonctionne en mode semi-automatisé et remonte des audiences, des types d'engagement... Mais attention : il est très important de qualifier humainement l'information collectée notamment sa pertinence et sa tonalité".

    Corpus de veille et entités nommées

    Anne-Charlotte-Collet-Mediaveille

    Le traitement humain de l'information est au coeur du métier d'Anne-Charlotte Collet. Et ce n'est pas un hasard si sa fiche de poste est intitulée "analyste-veilleuse". Le corpus de veille est en effet constitué au plus près des besoins exprimés par le client. Selon les cas, les mots-clés portent sur des entités nommées de tous types : noms de marques (et de leurs dérivés), noms de personnalité, noms de produits... En complément de la version pro de Talkwalker, elle utilise également le service « alerts » de l'éditeur : "Je commence ma journée de travail en jetant un oeil sur ces alertes et je préviens mes clients si je constate un sujet sensible. Puis je me connecte à la version pro du logiciel ainsi qu'au logiciel Website Watcher qui permet de comparer les différentes versions de pages web. C'est d'ailleurs dans cet outil que je lis mes flux RSS".

    Son travail de veille comporte également un important volet de diffusion. Celle-ci est réalisée à un double rythme : quotidien et mensuel. Chaque matin, le produit de la veille est expédié au client sous forme de newsletter qui comporte l'essentiel de ce qu'il doit savoir. Le client peut d'ailleurs accéder ....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    archimag-303
    Les données ouvertes sont un fait. Des données à qualifier, conserver, communiquer : typiquement du travail pour les archivistes ! Pourtant l’implication de ces professionnels dans les projets open data n’a encore rien d’évident.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Formulaire de recherche

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Nous suivre

    Publicité

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.