Publicité

Simulateur en ligne : votre métier sera-t-il remplacé par un robot d'ici 20 ans ?

  • robot_tableau.jpg

    robot-tableau-peinture
    Si ce simulateur ne doit évidemment pas être pris au pied de la lettre, il aide à identifier des tendances et permet de voir où les efforts d'automatisation sont susceptibles d'être concentrés. (David Blackwell. via Visual hunt / CC BY-ND)
  • Les bibliothécaires et les archivistes risquent-ils de voir leur métier remplacé par des robots ? Un simulateur nous le dit.

    Certes, les données à partir duquel le simulateur Will a robot take your job ? a été conçu, basé sur une étude de l'université d'Owford, du cabinet Deloitte et sur les chiffres de l'Office for National Statistics (l'Office national britannique de la Statistique ) concernent le Royaume Uni. Néanmoins, ces données sont comparables à d'autres récoltées en France et ailleurs dans le monde : un grand nombre de métiers seront bientôt automatisés et leur professionnels prochainement remplacés par des robots. Le vôtre en fait-il partie ? Pour le savoir, testez vite ce simulateur en ligne, qui permet de prédire l'avenir de 365 professions.

    9 compétences analysées

    9 compétences clés requises pour exercer chaque métier ont été analysées : la perpicacité sociale, la négociation, la persuasion, l'assistance et le soin aux autres, l'originalité, les compétences artistiques, la dextérité des doigts et la dextérité manuelle et enfin la nécessité d'exercer dans de petits espaces de travail. Toutes ces données ont contribué à calculer le pourcentage de vulnérabilité des emplois face à l'automatisation. 

    Les vulnérables et les chanceux

    Et on préfère vous le dire tout de suite, les vendeurs par téléphone, les secrétaires juridiques, les comptables et les opérateurs travaillant sur des machines à bois ont du souci à se faire et feraient bien de penser à une reconversion rapidement. En effet, il ont tous plus de 95 % de risques de voir leur métier automatisé dans les prochaines années. A l'inverse, les conseillers en éducation, les psychologues, les infirmières, les pharmaciens ou encore les pédiatres ont moins d'1 % de chance d'être un jour remplacés par des robots. 

    Les assistants bibliothécaires en sursis ?

    Du côté de nos professions, les bibliothécaires se situent au 174e rang des 365 professions analysées par le simulateur et ont un risque de voir leur métier automatisé de 51,9 %. A bien distinguer des assistants bibliothécaires, qui risquent, eux, de voir remplacés par des robots à 96,7 % ! Les archivistes, qui arrivent en 206e position sont plus préservés, avec un risque d'automatisation plus réduit de 38,3 %. Pas de panique néanmoins, il y a fort à parier que les compétences nécessaires à ces métiers seront utiles à d'autres et que de nouvelles professions émergeront ! Quelques conseils, donc : restez en alerte, formez vous tout au long de votre carrière et soyez réactifs !

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.