Publicité

Le projet VITAM sur la bonne voie

  • serveur.jpg

    VITAM, la solution d'archivage électronique de l'Etat
  • Le gouvernement présentait hier pour la dernière fois son projet de solution d’archivage électronique VITAM. Les entreprises présentes se sont montrées très enthousiastes.

    Plus d’une cinquantaine d’entreprises, principalement des PME, étaient représentes ce jeudi 25 juin aux Archives nationales pour la présentation du projet VITAM. L’occasion pour le gouvernement de répondre aux interrogations de ses futurs prestataires et de lancer un dernier appel d’offres.

    Le Projet VITAM en quelques mots

    Le programme VITAM (Valeurs Immatérielles Transmises aux Archives pour Mémoire) a été lancé en mars dernier par la Direction interministérielles des systèmes d’information et de communication (DISIC). Doté d’un budget de 15 millions d’euros, VITAM vise à mutualiser les pratiques d’archivage de trois ministères : les Affaires étrangères, la Défense et la Culture.

    C’est un des grands chantiers archivistiques qui s’inscrit dans la stratégie d’Etat plateforme du gouvernement. Il ne s’agit cependant pas d’une plateforme mutualisée mais bien d’un logiciel qui va servir de socle commun pour tous ces ministères. Développée en open source, les différentes institutions intégreront leurs propres applications métier dans la solution. Elles pourront aussi concevoir leurs propres applications grâce à une interface ouverte.

    L’Etat recherche des développeurs « agiles »

    Le chef du projet Jean-Séverin Lair a lourdement insisté sur l’importance des développeurs à être « agiles ». Il souhaite un enrichissement fonctionnel régulier. Le logiciel doit être capable d’archiver des dizaines de milliards d’objets différents et doit répondre à toutes les normes archivistiques en vigueur (OAIS, SEDA, Afnor…).

    L’équipe VITAM recherche des prestataires experts des nouvelles technologies du big data, du cloud et de la sémantique pour faire de la solution d’archivage un logiciel sûr, légal et pérenne.

    Un projet « enthousiasmant »

    M. Vo de Zengularity et M. Abibou de Scoringdata, deux entrepreneurs, sont très satisfaits des grandes lignes du projet  « que ce soit en terme d’architecture ou de choix technique ». Pour eux, le logiciel devrait fournir « des résultats très rapidement ».

    Ils félicitent aussi le gouvernement pour cette initiative qui « poussera l’ingénierie française vers le haut ». Les appels d’offres seront disponibles sur la plateforme du service des achats de l’Etat avant fin septembre.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Ex Libris banner.jpg

    Indispensable

    Bannière BDD.gif