Publicité

Ukraine : les archivistes au chevet de leur patrimoine

  • ukraine_archives.png

    Ukraine-archivistes-chevet-patrimoine
    "Ce sont les trésors de la nation, ce sont les trésors du peule ukrainien" (Euronews)
  • Dix mois après l'invasion de leur pays, les archivistes ukrainiens procèdent à la numérisation de leurs documents les plus précieux. Leurs collègues français leur apportent un soutien informatique.

    Quelques jours seulement après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le Conseil international des archives appelait le gouvernement russe "à ne pas mettre en danger les professionnels du patrimoine documentaire ou culturel qui restent dans le pays, et à s'abstenir de détruire le patrimoine documentaire et culturel".

    Dix mois plus tard, les Archives nationales d'Ukraine poursuivent tant bien que mal leur mission. Ils procèdent à la numérisation des documents les plus précieux du pays afin de les protéger des ravages potentiels de la guerre : "ce sont les trésors de la nation, ce sont les trésors du peule ukrainien" explique Olesia Stefanyk, directrice des Archives historiques centrales d'Ukraine à Lviv. Dans un reportage réalisé par la chaîne EuroNews, elle estime que ce patrimoine documentaire "est très important pour l'Europe et pour le monde entier".

    Coffres-forts ignifuges

    Situées dans la ville de Lviv (à proximité de frontière polonaise), les Archives nationales d'Ukraine sont a priori à l'abri des bombardements car éloignées de la ligne de front. Mais pour conjurer les risques, les imprimés les plus anciens et les objets rares ont été déplacés dans des coffres pour être mis à l'abri. C'est notamment le cas des actes sur parchemin.

    "Nous disposons de coffres-forts pour stocker nos documents les plus précieux. Ils sont ignifuges et peuvent supporter une température de 120°" souligne Bohdana Petrashak, cheffe du département des documents anciens au sein des Archives historiques centrales d'Ukraine.

    Les archivistes ukrainiens peuvent par ailleurs compter sur du matériel et des experts en provenance de plusieurs pays dont la France et l'Allemagne. L’Association des archivistes français a ainsi fait un don d’ordi­na­teurs por­ta­bles aux Archives de l’État ukrai­nien. De son côté, le Conseil dépar­te­men­tal d’Indre-et-Loire a également envoyé du maté­riel infor­ma­ti­que aux Archi­ves his­to­ri­ques et natio­na­les d’Ukraine.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    Serda Formations Archives 2023

    Indispensable

    Bannière BDD.gif