​Hervé Streiff : "attention à la confusion entre notions d'hébergement et d'archivage"

Le 17/10/2017 (Mis à jour le 19/10/2017) - Par Bruno Texier
"En France, les contraintes sont moins lourdes à l'exception de de la localisation des données" Hervé Streiff (Locarchives)

Sommaire du dossier :

 

Hervé Streiff est directeur projet R&D solutions digitales au sein du tiers-archiveur Locarchives.

Quelle est la législation actuelle en matière d'hébergement des données de santé ?

La législation actuelle s'inscrit dans un cadre d'externalisation qui consiste à obtenir un agrément donné par l'Agence française de la santé numérique Asip Santé. Mais attention à la confusion entre les notions d'hébergement et d'archivage ! Le dispositif qui a été mis en place pour l'agrément des hébergeurs de données de santé n'est pas du tout orienté vers l'archivage. Il répond principalement à des objectifs de confidentialité des données.

Lorsque l'on regarde la liste des opérateurs agréés par l'Asip Santé, on constate la...

Jusqu’où la fièvre des données de santé va-t-elle monter ? Les géants du net et de l’intelligence artificielle manifestent une véritable boulimie à leur égard, tandis que de plus en plus de particuliers en recueillent et en diffusent quotidiennement. Mais avec quelle protection ? Il convient de s’interroger sur le statut des données de santé. En France, le Système national des données de santé offre un cadre et l’hébergement des données de santé est régulé. Du côté des établissements, les Groupements hospitaliers de territoire sont en mouvement. La mutualisation de leurs systèmes d’information touche bien sûr les données des patients. Pas question qu’il y ait une hémorragie.
  ou  Abonnez-vous

À lire sur Archimag