Publicité

La startup Linkurious, révélée grâce aux "Panama Papers", récompensée lors des Data Intelligence Awards 2016

  • Linkurious.jpg

    L'équipe de Linkurious : Sébastien Heymann (CEO), David Rapin (CTO), Sylvain Milan (software ingeneer) et Jean Villedieu (sales & marketing). (Linkurious)
  • La startup française Linkurious, dont la technologie de data visualisation a été utilisée pour explorer les données de l'affaire "Panama Papers", a été récompensée ce mercredi d'un Data Intelligence Awards sur le salon Documation. Les DIA 2016 ont également récompensé Cryptosense et eLum, dans les catégories "sécurité-véracité-intégrité des données" et "predictive analytics".

    La FrenchTech est au top de sa forme ! En témoignent la qualité des candidatures-projets retenues cette année pour les Data Intelligence Awards. Les vainqueurs de la quatrième édition de ce concours organisé par Veille Mag et présentés le mercredi 6 avril à l'occasion d'une cérémonie sur le salon Documation en sont les meilleurs ambassadeurs. Se sont vus distingués cette année le projet "Swiss Leaks" de Linkurious (la start-up a également été mobilisée pour l'enquête des "Panama Papers"), pour la catégorie "Data Visualisation", le projet de sécurité cryptographique présenté par Cryptosens pour la catégorie "Sécurité-Véracité-Intégrité des données", et le projet eNergy d'eLum, pour la catégorie "Predictive Analytics". 

    Pépites

    "Cette année, le concours a mis en lumière de véritables pépites, s'enthousiasme Jacqueline Sala, rédactrice en chef de Veille Mag ; le niveau des candidatures a considérablement augmenté au fil des années au point que les membres du jurys ont unanimement reconnu le très haut niveau des projets de ces DIA 2016". Autre particularité de cette quatrième édition du concours, la variété des structures porteuses de projets : "les dossiers ont été représentés par des sociétés de tailles très différentes, poursuit Jacqueline Sala ; cela va de la toute petite structure de quatre personnes à de grandes entreprises de plusieurs milliers de salariés en passant par la startup en pleine expansion".

    Des technologies complexes

    Les cinq membres du jury, présidé par Thierry Berthier, maître de conférence en mathématiques à l'Université de Limoges, ont été assistés d'une dizaine d'experts et professionnels reconnus des différents domaines de la data. Compte tenu de la complexité de certaines technologies, il n'en fallait pas moins pour vérifier les cinq critères décisifs à la sélection des nominés : que le projet proposé constitue bien une innovation et que la technologie soit fiable, pérenne et sûre. A ces quatre critères s'est ajouté cette année celui du respect du droit digital. "L'ajout de ce critère se veut pédagogique, précise Jacqueline Sala ; en effet, nous souhaitions ainsi sensibiliser le plus tôt possible les concepteurs et les acheteurs".

    Archimag dévoile la liste des gagnants :

    • Catégorie Data Visualisation : le projet "Swiss Leaks" présenté par Linkurious

    ​Dans le cadre du projet Swiss Leaks, la technologie de Linkurious a permis à une équipe internationale de journalistes menées par l'International Consortium of Data Journalism (ICIJ) de mettre à jour un scandale d'évasion fiscale impliquant 100 000 clients et 100 milliards de dollars. (précision Archimag : la startup française Linkurious a également permis la connection et la visualisation des schémas de montage complexes à partir du grand volume de données dans le cadre de l'enquête des "Panama Papers", révélée cette semaine. 

    • Catégorie Sécurité-Véracité-Intégrité des données : le projet de Sécurité Cryptographique présenté par Cryptosense

    Le logiciel trouve et aide à fixer les failles de sécurité cryptographique. Il permet aux entreprises de protéger leurs actifs les plus critiques. Le logiciel est construit sur la base d'algorithmes développés durant des années de recherche à l'Inria et à l'Université de Venise. 

    • Catégorie Predictive Analytics : le projet eNergy présenté par eLum

    eNergy est un logiciel d'intelligence artificielle de pilotage et de contrôle prédictif d'un système de stockage d'énergie couplé à un système de production photovoltaïque. Cette solution s'adresse aux acteurs industriels des pays en voie de développement souhaitant bénéficier d'une fourniture d'électricité fiable, locale et adaptée à leur besoin dans le cadre d'une autoconsommation partielle.

     

    À lire sur Archimag

    Formulaire de recherche

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Nous suivre

    Publicité

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.