Publicité

Le virage numérique du système de santé s'accélère : Technolex 2018 organise un parcours spécial dédié aux acteurs du secteur de la santé

  • sante_technolex.jpg

    sante-numerique
    Rejoignez cette nouvelle édition de Technolex, point de rencontre, d’échange et de networking entre les différents acteurs du secteur impliqués dans des démarches disruptives. (Freepik)
  • La troisième édition de Technolex, l'événement spécialisé sur le droit des technologies et les technologies du droit, se déroulera le 28 novembre 2018 au Collège des Bernardins, à Paris sur le thème "Opportunités et nouvelles règles du jeu". 

    L'annonce est tombée ce mois-ci : le dossier médical partagé (DMP) sera généralisé à tous les Français début novembre. Tous les professionnels de santé sont concernés, que ce soit dans les hôpitaux, les cliniques, les laboratoires pharmaceutiques, ou au sein des directions des ressources humaines pour les données de santé des salariés et agents. Cette révolution numérique au coeur de notre système de santé pose de nombreuses questions juridiques face auxquelles les professionnels se trouvent souvent démunis.  Technolex 2018, la journée événement dédiée aux enjeux couplés du numérique et du droit, vise à répondre à toutes ces questions et à permettre aux professionnels du secteur de la Santé de découvrir, d'apprendre, et d'échanger entre eux et avec des intervenants spécialistes de la santé numérique. De plus, un parcours spécialement développé pour les acteurs de la santé a été développé au sein du programme de Technolex 2018.

    Transformation du système de santé

    Suite au plan "e-santé 2020" initié par Marisol Touraine, la stratégie nationale de santé (SNS) publiée en décembre 2017 a confirmé la volonté du gouvernement de garantir une généralisation optimale des usages du numérique. Une mission sur "l'accélération du virage numérique" dans le cadre de la transformation du système de santé a par ailleurs été confiée à Annelore Coury, directrice déléguée à la gestion et à l'organisation des soins à la Caisse nationale de l'assurance maladie (Cnam). Cette révolution attendue est riche d'opportunités et d'enjeux pour le secteur de la santé et pour tous ses professionnels.

    Des intervenants spécialistes de la santé numérique

    Le parcours "spécial secteur de la santé" de Technolex 2018 se compose de deux ateliers le matin et de deux conférences plénières l'après-midi, suivies du procès fictif d'un robot. En plus de pouvoir apprendre, échanger, et partager avec leurs collègues du secteur de la santé, les participants pourront profiter de l'expertise d'intervenants reconnus, tels que Christelle Varin, Directrice des Archives des Hôpitaux universitaires de Strasbourg, Caroline Buscal, directrice de l'activité Consulting du Groupe Serda et de son Pôle Santé, Yves Bourreau, Directeur de Programmes Santé chez Altran, ou encore Marguerite Brac de la Perriere, avocate et Directrice du Département Droit de la Santé numérique chez Alain Bensoussan Avocats Lexing. 

    Le parcours "spécial secteur de la santé" 

    Matin :

    • 09h30-10h45 - Atelier 1 : Algorithmes et intelligence artificielle, et notamment les chatbots et autres technologies vocales au service de la relation client/usager/citoyen
      Une intelligence artificielle de plus en plus apprenante (deep learning), reposant sur des algorithmes sans cesse plus performants se nourrissant du big data, est en train de révolutionner l'expérience client. Qu'on en juge : les chatbots, ces agents conversationnels capables d'interagir avec les humains sont partout ; qu'ils soient intégrés sur des plateformes de messagerie instantanée ou via des enceintes connectées, ils facilitent les échanges pour une plus grande interactivité, un dialogue de plus en plus convivial, au service de la relation client. Une chose est certaine : l’enjeu des technologies vocales pour les entreprises est considérable.
      Avec la participation de : Thomas Solignac, CEO – Cofondateur, Golam.AI ; Anthony Coquer, Directeur du département Sécurité et Organisation ; Marie Soulez, Directeur du département Propriété Intellectuelle Contentieux, Alain Bensoussan Avocats Lexing.

     

    • 11h15-12h30 - Atelier 4 : Dématérialisation des dossiers médicaux, données de santé, objets connectés et monde médical
      La dématérialisation du dossier patient dans les établissements de soins est bien plus qu’une évolution de support de stockage. Les enjeux comme les contraintes sont nombreuses : réglementaires évidemment, car outre la dématérialisation du dossier médical, la conservation, l’accessibilité, la gestion jusqu’à sa destruction sont fortement encadrées. D’autres types de fonctions sont impactées par la dématérialisation : les dossiers du personnel, les dossiers administratives, etc. Enfin, les données de santé sont un autre sujet brûlant : quel est le statut de ces données ? Quel cadre pour leur hébergement ? Que faire des données de santé issues des objets connectés, et de l’appétit des géants du nets comme des compagnies d’assurances ? Tout ceci dans le cadre des projets de mutualisation induits par les GHT - Groupements hospitaliers de territoire.
      Avec la participation de : Caroline Buscal, Directrice de Serda Conseil, et du Pôle Santé du groupe Serda ; Christelle Varin, Directrice des Archives des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg ; Marguerite Brac de La Perrière, Avocate à la Cour, directrice du Département Droit de la Santé numérique, Alain Bensoussan Avocats Lexing ; Yves Bourreau, Directeur de Programmes Santé, Altran.

    Après-midi :

    • 14h15-15h00 - Conférence 1 : RGPD : où en est la gestion des données à caractère personnel 6 mois après la date d’entrée en vigueur du règlement européen.
      Le Règlement européen 2016/679, relatif à la protection des données à caractère personnel (RGPD) est applicable depuis le 25 mai 2018. Il renforce les droits des personnes dont les données sont collectées et traitées et met en place un système de conformité (accountability), que le responsable de traitement devra prouver. Le Correspondant Informatique et Libertés a disparu et les entreprises peuvent nommer leur pilote de la conformité le Data Protection Officer. Cette plénière fera le point sur l’application 6 mois après de ce Règlement, qui cohabite avec la loi pour une République Numérique et la future loi Informatique et Libertés révisée. L’occasion d’éclairages, de retours d’expériences sur la mise en pratique par les entreprises de cette conformité avec leur DPO chef d’orchestre qui doit gérer avec les experts internes le droit du consentement, les demandes d’accès, la portabilité des données, le droit à l’oubli, dans un contexte de sanctions renforcées pouvant atteindre 20 millions d’euros ou 4% du chiffre d’affaires mondial. (Cette séance plénière vous permettra de faire le point et d’écouter des DPO - Data Protection Officer - qui sont déjà entrés en fonction).​
      Avec la participation de : Hélène Legras – Data Protection Officer du Groupe Orano (anciennement Areva), Vice-présidente de l’ADPO ; Nadine Chaussier – chargée de la Protection des données d’Axa France ; Evelyne Heard – Data Protection Officer SFR ; Fabien Gandrille – Data Protection Officer, Actuarium – Big Datum ; Céline Avignon – Directeur Département Publicité et Marketing électronique du cabinet Lexing.

     

    • 15h00-15h45 - Conférence 2 : IA et algorithmes au service des ville intelligentes
      Dans un monde hyper connecté générateur de big data, la smart city permet de répondre aux préoccupations liées à la gestion de la mobilité urbaine, à la demande énergétique, ainsi qu’à l’attente de sécurité de ses habitants. Synonyme de ville durable et d’écocité, elle apparaît comme une ville plus fluide, plus propre, plus sûre, plus économe et plus attractive. Un concept qui séduit de nombreux décideurs publics, entrepreneurs (architectes, urbanistes, fournisseurs) et acteurs agissant dans le cadre de nouveaux métiers. La smart city s’appuie avant tout sur le développement des technologies de l’information et de la communication et un cadre juridique en voie de construction. Quelles sont les opportunités en matière de données ? Quelles protections pour les habitants, les collectivités territoriales et les pouvoirs publics ? Quelles contraintes et quels enjeux pour son développement ? Telles sont quelques-unes des questions qui seront abordées dans le cadre de cette plénière.
      Avec la participation de Lydia Babaci Victor, Directrice du développement et de l’innovation, Vinci Energies; Alain Maman, Directeur informatique, GA Smart Building ; Frédéric Forster, avocat, Directeur du pôle Télécoms et Nathalie Plouviet, avocat, Directeur du département Droit de l’Internet des Objets, Alain Bensoussan Avocats Lexing.

     

    • 16h15-17h30 - Vrai-faux procès : juger les robots
      Sous l’ère des algorithmes et de l’IA, tout devient « intelligent » : les villes comme les objets, les voitures comme les vêtements, les machines comme les contrats. Les prétoires n’y échappent pas, l’une des déclinaisons les plus médiatisées de ce phénomène résidant dans les outils prédictifs, annoncés comme la prochaine révolution du monde judiciaire. Mais le jour à marquer d’une pierre blanche sera celui où viendra le premier procès un robot, qu’il soit physique ou logiciel. Dans le cadre de Technolex 2018, nous avons imaginé avec Alain Bensoussan, qui propose de créer une "personnalité robot" à l'image de la personnalité morale des entreprises, le procès fictif d’un système robotique. Qui sera responsable ? L’utilisateur, personne physique ? Le constructeur ? Le logiciel ? Le codeur ? Les capteurs ? Une chose est sûre : en la matière, c’est aujourd’hui demain.
      Avec la participation de : Christian Charrière-Bournazel, ancien Président du Conseil National des Barreaux, ancien Bâtonnier de Paris ; Myriam Quémener, Magistrat, Docteur en Droit ; Alain Bensoussan, Avocat, Alain Bensoussan Avocats Lexing, Président fondateur de l’Association Française de Droit des Robots (ADDR).

    Ne tardez plus pour vous inscrire ! 

    Téléchargez le programme détaillé de Technolex 2018 ici.
    Tarif d'inscription (incluant le déjeuner et les pauses café) : 449 euros HT (pour vous inscrire, cliquez-ici)

    Informations pratiques Technolex 2018 :

    Technolex.eu /// Plus d'informations au : 01.44.53.45.00
    Où ? Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy 75005 PARIS
    Quand ? Mercredi 28 novembre 2018, de 9h à 18h30
    Comment s’y rendre ? Métro 10, arrêt Cardinal Lemoine

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    À la question de l’entreprise digitale, la dématérialisation apporte bon nombre de réponses. Côté technologies, cela se traduit par la remarquable tenue du marché français du management de l’information, secteurs de la dématérialisation-gestion de contenu et de l’archivage en tête. Sur le terrain juridique, les obstacles à la dématérialisation sont levés un à un, l’entreprise est donc libre de conduire sa dématérialisation - elle y a tout intérêt. Ce guide de 96 pages propose de nombreux retours d’expérience pour réussir sa transition digitale : dématérialisation du courrier, des factures, de la signature, du bulletin de salaire, du dossier santé, etc.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    C'est la somme à débourser (340 euros après déduction fiscale) pour parrainer l'une des 200 bibliothèques de la salle Ovale du site BnF-Richelieu.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Nouveaux membres