Publicité

Une version numérique de la Bible publiée avec 25 % d'emojis

  • bible_numerique_emoji_dieu.jpg

    « Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres » où "Dieu", "lumière" et "bonne" sont remplacés par des emojis
    « Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres », un verset de la Bible en emojis (capture Twitter / @bibleemoji)
  • « Une façon super et marrante de partager les évangiles ». L'auteur ne mâche pas ses mots pour évoquer « Bible Emoji : scripture 4 millennials ».

    Il se désigne lui-même comme traducteur des 66 livres de la Bible. Son objectif : réussir à intéresser des jeunes gens nés dans les années 2000 – les fameux « millennials » - aux évangiles.

    Et pour ça, il publie sur iBooks une version très numérique du texte ce 29 mai 2016. Un quart des mots ont été remplacés par des emojis, smileys ou pictogrammes, et d'autres éléments de langage ont été revus à la sauce « conversation électronique ».

    6 mois de travail… d'un ordinateur

    6 mois ont suffi pour réaliser la traduction complète. C'est que le processus a été automatisé par des algorithmes, raconte l'auteur.

    Au total, 80 « dessins » ont été intégré à un ordinateur et 200 mots leur ont été associés. Le pictogramme auréolé remplace ainsi toutes les occurrences de « Dieu » ou « Seigneur », le dessin de la planète Terre remplace « le monde » et celui d'une étoile remplace « l'univers ».

    Les « et » ont également été raccourcis en « & » et les nombres et les ordinaux sont exprimés en chiffres, explique Zachary Swetz qui s'occupe du marketing de l'e-book.

    Des extraits de la version numérique de « Bible Emoji  scripture 4 millennials » (capture bibleemoji.com)

    Des réactions contrariées

    @Bibleemoji cumule des milliers de « fans » sur les réseaux sociaux qui répandent d'élogieux commentaires et la presse états-unienne vante la modernité d'une telle mise en forme.

    Pourtant, l'homme à l'origine du projet souhaite conserver l'anonymat par peur des représailles et des violences qui pourraient suivre la publication du livre.

    Perdus dans le flot de commentaires haineux publiés sur les sites de presse évoquant la sortie de l'ouvrage, des internautes grincheux expliquent qu'un quart d'emojis ne serait « que décoratif » et ne suffirait pas pour toucher tous les publics ou en faire un livre vraiment universel.

    D'«​ emoji dick » à iBooks

    En 2009 déjà, « Moby Dick » avait été entièrement traduit en emojis et est toujours vendu sur Internet pour 40 ou 200$ (pour la version couleur). La presse s'acharnait à démontrer « la bêtise d'une telle initiative », bien que quelques titres reconnaissaient qu'elle pouvait « attirer des jeunes à la littérature classique ».

    Mais entre temps, les emojis sont redevenus « in » avec des utilisations marketings variées. La promotion du film « Star Wars, le réveil de la force » s'est par exemple déroulée à l'aide de ces icônes virtuels.

    Le prix de vente de « Bible Emoji : scripture 4 millennials » sur iBooks est de 3 dollars et il est impossible à télécharger légalement sans iTunes ou iBooks et à lire hors d'une application Apple.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité

    sponsoring_display_archimag_episode_6.gif