Publicité

Une directrice de bibliothèque mise à pied après avoir refusé de vérifier le passe sanitaire

  • bib-loperhet.jpg

    ne directrice de bibliothèque mise à pied après avoir refusé de vérifier le passe sanitaire
    La bibliothèque de Loperhet dans le Finistère (Google)
  • La commune de Loperhet (Finistère) a suspendu la bibliothécaire pour une période allant du 3 septembre au 15 novembre.

    "Le passe sanitaire et le port du masque sont obligatoires" peut-on lire sur le site officiel de la bibliothèque de Loperhet (Finistère). Pour avoir refusé de procéder au contrôle du public, la directrice de l'établissement a été mise à pied par la commune. 

    Caroline Couture avait fait savoir à son employeur qu'elle refusait de vérifier le passe sanitaire des usagers. Résultat : elle a été suspendue pour une période allant du 3 septembre au 15 novembre. Dans un entretien accordé à France 3 Bretagne, la directrice de la bibliothèque estime que le contrôle du passe sanitaire s'oppose aux missions des bibliothèques : "accueillir tous les publics et offrir à tous une égalité de traitement. Ça me fend le cœur de savoir que certains ne pourront plus venir à la bibliothèque faute de passe".

    Baisse de fréquentation

    De son côté, la maire de Loperhet, Nathalie Godet, regrette que Caroline Couture ne lui ait pas signalé son refus de contrôler les passes sanitaires plus tôt. Elle estime également que ce refus contrevient au principe d'équité entre tous les agents communaux de la ville.

    En Bretagne, plusieurs bibliothèques (Brest, Guingamp, Lannion) ont été touchées par des mouvements de protestation. Selon le syndicat Sud, les médiathèques de Brest auraient perdu 33% de leurs usagers en passant de de 54 169 entrées en juillet 2019 à 35 950 entrées en juillet 2021.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité