La Bibliothèque numérique allemande ouvre ses pages

Près de 5.5 millions de contenus en tout genre sont désormais en accès libre sur la Deutsche Digital Bibliothek (bibliothèque numérique allemande). deutsche-digitale-bibliothek.de

 

Forte de ses 5.5 millions de contenus la Bibliothèque numérique allemande a vu le jour le 28 novembre dernier dans sa version Béta. Avec pour objectif que toutes les institutions scientifiques et culturelles allemandes y apportent, à terme, leurs contenus.

Près de 5.5 millions de contenus en tout genre sont désormais disponibles sur la Deutsche Digital Bibliothek (DDB), c’est à dire la Bibliothèque numérique allemande. La DDB donne accès à des millions de livres numériques révélant les archives, peintures, sculptures, films ou encore musiques jusqu’ici détenu par quelques 1 842 institutions culturelles et scientifiques allemandes. Des contenus amenés à sans cesse s'étoffer. En effet, la DDB deviendra prochainement le réseau central de toutes les institutions scientifiques et culturelles allemandes et de leurs collections numériques. Ce réseau sera ensuite intégré à la bibliothèque numérique européenne Europeana

« Le but du réseau Internet de la DDB est de permettre à chacun l’accès au patrimoine culturel et scientifique de l’Allemagne » a déclaré le professeur Hermann Parzinger, chef de la direction du réseau de compétence de la DDB. « La DDB cherche à assurer la connectivité et la compétitivité de l’Allemagne dans les domaines des sciences, de la recherche et de l’éducation, mais aussi permettre à tout un chacun d’avoir accès au patrimoine culturel unique de l’Allemand et à ses connaissances depuis un point d’accès unique ».

Le chiffre du jour
dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.