Publicité

Le marché des data centers toujours en pleine expansion malgré des défis à relever

  • marche-data-center-2026-france-enquete-xerfi.jpg

    gestionnaires-centres-donnees-marche-croissance-2026
    Le parc français de data centers devrait ainsi augmenter de 20 % d’ici 2026 pour dépasser les 320 unités. (Sebdeckjpg/Freepik)
  • Porté par différents leviers, tels que le cloud computing, le streaming vidéo et l'intelligence artificielle, le marché des gestionnaires de data centers est en constante évolution en France. Pour autant, les tensions foncières ou encore l'augmentation des prix de l'énergie viennent freiner cette croissance.

    enlightened Découvrez Le Brief de l'IT, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des data, de l'IT, de la digitalisation et de la transformation numérique !

    L’institut d’études Xerfi vient de sortir une enquête sur le marché des data centers en France. “Les hébergeurs et gestionnaires de data centers à l’horizon 2026 - Les défis clés pour capturer une croissance rentable sur un marché en plein bouleversement” soulève plusieurs grands défis auxquels ces acteurs font déjà face. 

    Pour Xerfi, les différents leviers qui ont porté les entreprises de gestion de centres de données : augmentation des données générées par des capteurs, la croissance du streaming vidéo, et même la démocratisation de l’intelligence artificielle vont continuer à booster le marché.

    “Parallèlement, de nombreuses organisations cessent de gérer leurs infrastructures en interne en basculant vers le cloud computing”, constate Alexis Jouan, directeur d’études chez Xerfi. “En clair, la croissance exponentielle de la demande n’est pas prête de s’arrêter. Le parc français de data centers devrait ainsi augmenter de 20 % d’ici 2026 pour dépasser les 320 unités, selon nos prévisions.”

    Lire aussi : Cloud souverain : quelle solution choisir en 2024 ?

    Une majorité de data centers en région

    Selon l’étude de Xerfi, la majorité des nouveaux data centers seront de taille modeste et seront principalement implantés en région pour favoriser la proximité ou encore réduire les problématiques de latence. “L’Île-de-France captera toutefois encore l’essentiel des investissements via la construction et l’agrandissement d’infrastructures dédiées à l’hyperscale”, précise Alexis Jouan.

    Du côté des investisseurs, ils devraient continuer de soutenir l’évolution des gestionnaires de centres de données dans les années à venir. “Le chiffre d’affaires des leaders de la colocation progressera de 15 % par an d’ici 2026, tandis que l’activité des hébergeurs régionaux augmentera elle de 9 % par an sur la période”, reprend Alexis Jouan.

    Des freins à la construction de nouveaux centres de données

    Pour autant, la course à la croissance ne se fera pas non sans mal pour les acteurs du domaine. Xerfi constate un certain nombre d’entraves à la progression des revenus des gestionnaires de centres de données.

    “La remontée des taux d’intérêt, mais aussi la hausse des coûts de l’énergie et du foncier ont pesé respectivement sur la capacité d’investissement des acteurs et sur la rentabilité des projets”, explique Alexis Jouan. “C’est d’autant plus vrai que les freins à la construction de nouvelles installations se multiplient entre l’intensification des oppositions locales, l’allongement des délais de construction et une aggravation des difficultés d’accès au foncier (liée entre autres à la réglementation sur l’artificialisation des sols et à la concurrence avec les entrepôts logistiques).”

    Lire aussi : Cloud : Pourquoi 97 % des entreprises françaises dépassent le budget initial

    Repenser sa stratégie foncière

    Pour l’institut d’études, il semble indispensable de repenser sa stratégie foncière en créant des espaces dédiés à des dispositifs de calcul haute performance (HPC, notamment utilisés pour l’intelligence artificielle) sur des sites existants ou encore en modernisant des installations vieillissantes.

    “Détenir une expertise en montages financiers et être capables d’embarquer des investisseurs (fonds, banques, etc.) sur les projets est dès lors tout aussi important que savoir construire et exploiter un data center pour opérer sur le marché”, déclare Alexis Jouan.

    Ces prochaines années, même si les leaders de la colocation renforceront leur assise, d’autres acteurs notamment des data centers edge (un segment en pleine expansion) devraient aussi peser dans le marché.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".

    supplement-confiance-numerique-270500.png