Publicité

Lecteurs de flux RSS : trois applis gratuites au banc d'essai

  • tablette_ordi.jpg

    Certains lecteurs de flux RSS se distinguent par leur haut niveau de personnalisation. (VisualHunt)
  • Le marché des lecteurs RSS se caractérise par le faible nombre de solutions mises à la disposition des internautes. Mais il y a moyen de trouver chaussure à son pied à moindres frais. Pour vous aider dans votre choix, Archimag a mis trois solutions gratuites (avec options payantes) offrant l’essentiel pour mener une veille en mode RSS au banc d'essai.

    Feedly
    ​www.feedly.com

    Feedly propose une interface classique, mais très réussie : à gauche une colonne fait apparaître les sources qu’il est possible de regrouper dans des dossiers thématiques ; et à droite, un large panneau donne lecture des flux RSS. Cette lecture est disponible en plusieurs modes : titres seulement, introduction de l’article + illustration, article complet... En cours de lecture, un article peut être classé dans un dossier « à lire plus tard ». Une très utile fonction documentaire vient en aide aux utilisateurs : des mots-clés (tag) peuvent être apposés sur n’importe quel article. Une fois tagués, ces articles sont archivés et accessibles d’un seul clic. 

    Outre son interface épurée, Feedly se distingue également par son haut niveau de personnalisation. L’utilisateur peut ainsi activer ou désactiver de nombreux outils de partage sur les réseaux sociaux, d’interface et d’intégration vers Dropbox. Quant aux fonctionnalités les plus avancées, elles sont réservées aux utilisateurs payants (à partir de 5 euros par mois). Feedly se félicite d’avoir convaincu 60 000 clients payants.

    Inoreader
    www.inoreader.com

    Nouveau venu, Inoreader est développé par l’éditeur bulgare Innologica. Le nombre de fonctionnalités en fait d’emblée un outil dédié aux veilleurs les plus exigeants. Bonne nouvelle, son interface est disponible en une quinzaine de langues, dont le français. L’accès au service se fait simplement en créant un compte ou en se connectant via Google ou Facebook. Par défaut, Inoreader propose un corpus de sources qui n’intéressera pas forcément l’utilisateur. Mieux vaut construire son propre corpus de veille au fil de l’eau ou, si l’on utilise déjà un autre lecteur RSS, importer le fichier OPML qui contient vos sources.

    Une fois les sources sélectionnées, les flux RSS apparaissent dans le panneau de droite. Celui-ci peut être configuré en modes compact, détaillé, colonnes, magazine... Chaque article peut faire l’objet d’une multitude de traitements : attribution de mots-clés, publication sur une page publique Inoreader, enregistrement au format PDF... Notons également la présence d’une fonction « information sur le flux » qui permet d’en savoir plus sur le nombre d’abonnés et la cadence de publication de la source. Mais comme Feedly, Inoreader réserve ses fonctionnalités les plus avancées aux internautes qui ont opté pour le mode payant (à partir d’une douzaine d’euros par an). 

    Netvibes
    www.netvibes.com/fr

    Impossible de consacrer un article aux lecteurs RSS sans évoquer Netvibes. Ce portail web historique a célébré ses dix années d’existence au mois de septembre dernier. Tout à la fois tableau de bord et gestionnaire de réseaux sociaux, Netvibes fait également office de lecteur de flux RSS via sa fonction Reader. Son allure générale a été affinée au fil du temps pour donner naissance à une application sobre qui rappelle les meilleurs outils professionnels... À condition d’opter pour la présentation traditionnelle en double panneau (sources à gauche, articles à droite). L’autre présentation, sous forme de fenêtres empilées les unes sur les autres est tout simplement illisible lorsque l’on suit plus d’une vingtaine de sources.

    Les possibilités de personnalisation sont moins nombreuses que dans Feedly ou Inoreader, notamment, mais elles vont à l’essentiel. À noter que Netvibes propose à l’internaute des sources sélectionnées par ses soins et regroupées dans des « dashboards populaires » : actualité, design, sport, technologies... Côté prise en main, Netvibes reprend les raccourcis clavier qui prévalent dans tous les lecteurs RSS dont les deux principaux : touche « J » pour lire l’article suivant, touche « K » pour revenir à l’article précédent.  

    À lire sur Archimag

    Formulaire de recherche

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de couleurs dont dispose le tout nouveau papier électronique développé par E Ink. Les liseuses pourraient ainsi bientôt dire "au revoir" au noir et blanc.

    Nous suivre

    Publicité

    Les dernières parutions

    livre-blanc.png

    Iron Mountain - Livre blanc : Connaissez-vous la vraie valeur de vos documents ?

    Ami Software - Livre blanc : Retours d’expériences, la veille stratégique comme levier de compétitivité

    Recevez l'essentiel de l'actualité !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.