Un incendie détruit les archives bancaires argentines : 9 morts et l’entrepôt Iron Mountain ravagé

"Tout cela va finir au tribunal", a déclaré le ministre de la Sécurité argentine Sergio Berni. Télam

 

L'incendie ayant détruit le mercredi 5 février l’entrepôt Iron Mountain de Buenos Aires hébergeait les archives de plusieurs sociétés et banques argentines.

Le groupe Iron Montain annonce qu’une enquête sera menée afin de faire la lumière sur les causes de cet incendie, que les premières observations annoncent déjà comme criminel.

Celui-ci a détruit la moitié de son immense bâtiment tentaculaire de Buenos Aires hébergeant les archives d’entreprises et de banques argentines. Il a fallu des heures aux 10 équipes de pompiers diligentées sur les lieux pour contrôler les flammes. 9 d’entre eux ont péri lors de l’intervention.

Comprendre ce qui s'est passé

Iron Mountain gère et héberge les documents de plus de 156 000 entreprises et organisations dans une trentaine de pays à travers le monde. Le groupe a déclaré dans un communiqué "travailler en étroite collaboration avec les enquêteurs locaux, la police et les pompiers pour comprendre ce qui s’est passé", précisant que le bâtiment était équipé d’une détection d’incendie et d’un système d’arrosage.

Le Washington Post rapporte que d’autres incendies ont déjà détruit certains des entrepôts Iron Mountain dans le passé, notamment ceux du New Jersey (Etats-Unis) en 1997 et de Londres (Grande-Bretagne), en 2006.

Les podcasts d'Archimag
Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.